Février 13, 2017
Par Paris Luttes
211 visites


Un commissariat a été attaqué aux Ulis, dans l’Essonne.

Au même moment, un gros affrontement avait lieu à Argenteuil dans le Val d’Oise.

« Avec l’affaire Théo, on a l’impression que les émeutes de 2005 vont reprendre », confie un policier de nuit sur ce secteur [Les Ulis].

Mais c’est aussi dans les Yvelines ou les flics ont les flics constatent une “montée de violences” :

A Mantes-la-Jolie, vers 21 h 30, les policiers ont été pris à partie rue Fragonard par une soixantaine de jeunes après avoir été appelés pour assurer la sécurité des pompiers venus éteindre un feu de poubelle. Dans le quartier plongé dans l’obscurité, les forces de l’ordre ont essuyé des pierres et d’un cocktail Molotov. Ils ont répliqué avec leur flash-ball et leur lanceur de grenades assourdissantes, tirant trente-neuf fois pour se défendre. Un fonctionnaire a été blessé au tibia. Aucune arrestation n’a pu être réalisée. Dans la soirée, la patrouille de policiers a essuyé des projectiles à plusieurs reprises dans le même secteur.

C’est la première fois que des affrontements un peu conséquents sortent du 93 dans le cadre du mouvement contre les violences policières.

Parallèlement, des “violences urbaines”, ont émaillé la Seine St Denis.

Les élus, eux, demandent une enquête parlementaire




Source: