Comme le relève la rédaction de France 3 Bourgogne Franche-Comté, la vidéo dénoncant le coût des mineurs isolés étrangers dans l’Yonne, récemment postée sur les réseaux sociaux par le chef de file du Rassemblement National en Bourgogne Franche-Comté, est truffée d’erreurs.

Dans une vidĂ©o postĂ©e le 5 octobre sur les rĂ©seaux sociaux, le prĂ©sident du groupe RN au conseil rĂ©gional de Bourgogne Franche-ComtĂ© a tentĂ© de dĂ©noncer le coĂ»t de l’accueil des mineurs isolĂ©s non accompagnĂ©s (ou MNA, les migrants mineurs qui n’ont pas de famille en France).

Le journaliste de France 3 relève de nombreuses erreurs dans l’argumentation d’Odoul.

D’après le dirigeant d’extrême-droite 4,3 millions d’euros seraient alloués aux MNA contre seulement 728 000 euros aux familles en difficulté. Or le budget aux familles en difficulté s’élève entre 230 et 240 millions d’euros chaque année, soit 14 fois plus que pour les MNA.

Il évoque par ailleurs un taux de 80% de MNA qui seraient en réalité majeurs, en se basant uniquement sur une tribune publiée dans le Figaro par un élu LR. Si le journaliste évoque lui le chiffre de 60% de fraude en se basant sur les chiffres d’un rapport sénatorial, on peut aussi rappeler que les tests osseux utilisés pour évaluer l’âge de ces jeunes sont très largement critiqué pour leur non-fiabilité et pour leur dimension éthique, ou encore que la présomption de minorité, pourtant voulue par la loi, est très souvent ignorée.

Voir l’article de France 3 Bourgogne Franche-Comté.


Article publié le 10 Oct 2020 sur Dijoncter.info