Juillet 27, 2016
Par Brèves du Desordre
57 visites


Vive la Catalogne

où les curés mijotent

au fond des marmites expiatoires

avec leur couenne

on fera de belles bottes

que le Saint-Père un jour

recevra dans le cul.

Vive la Catalogne

et son insolent drapeau

qui balaie comme une gifle

la joue de l’Europe

frappant d’apoplexie

les batraciens accroupis

sur le fumier fasciste.

Vive la Catalogne

dont les églises pourries

servent de briquet

aux cigarettes des miliciens.

Vive la Catalogne

où les grimaces de l’Occident

et les débris du christianisme

disparaissent enfin

dans la trappe de la Révolution !…

Georges Henein – Les Humbles (Paris), cahier n°12, décembre 1936, p.1

[Reproduit dans Cette Semaine n°96, été 2008, p.1]




Source: