Avril 16, 2020
Par Rebellyon
19 visites


Le 17 avril est la journée internationale des luttes paysannes, à l’appel de la Via Campesina. Cette année, pas d’actions locales ou de rassemblements, mais un appel, même chez soi, à ne pas rester en silence.

Le 17 avril 1996, des membres du Mouvement des travailleurs sans terre (MST) ont été abattu·es par la police militaire de l’État du Pará, qui défendaient les grands propriétaires latifundistes.

Depuis, chaque 17 avril, c’est la journée internationale des luttes paysannes, à l’appel de la Via Campesina, pour visibiliser et soutenir les luttes paysannes partout dans le monde.

Cette année, la Via Campesina appelle à soutenir depuis chez vous, par tous les moyens que vous trouverez, les luttes des paysan·nes :

« Il est essentiel de dénoncer la négligence de certains gouvernements et leurs pratiques fascistes, patriarcales et militaires à l’encontre de leur population – qui se sont aggravées en période de pandémie. Cette crise nous montre une fois de plus la nécessité d’un changement profond du système capitaliste. C’est un système qui est intenable et incompatible avec la nature et la vie. Il est temps d’introduire des transformations structurelles dans les systèmes agroalimentaires, et non pas seulement d’insister sur la nécessité de mettre en place davantage de programmes d’aide. La faim va augmenter dans de nombreux pays. »

Ce vendredi, depuis les fermes, les champs et les balcons, multiplions – à 20h et toute la journée- les soutiens aux luttes paysannes.

Retrouver l’appel de la Via Campesina

écouter des extraits audio de l’appel à mobilisation.

JPEG - 288 ko



Source: Rebellyon.info