Novembre 20, 2020
Par Rennes Info
346 views


Rassemblement le 21 novembre à 14h, esplanade Charles de Gaulle à Rennes

Le 25 novembre a été retenu par les Nations Unies comme “Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes”. Cette date a été choisie en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes politiques assassinées le 25 novembre 1960 sur ordre du dictateur Rafael Trujillo, parce qu’elles se battaient contre son régime fasciste.

Nous étions 5000 dans les rues de Rennes l’année dernière pour interpeller les pouvoirs publics sur les 122 féminicides perpétrés en 2019. En 2020, à cette date, 82 féminicides ont été commis en France, et ce dans l’indifférence totale du gouvernement qui proclamait pourtant la lutte contre les violences faites aux femmes “grande cause du quinquennat”.

Les violences sexistes et sexuelles sont un fléau qui ne touche pas que les femmes. Les enfants, les personnes trans, les personnes non-binaires, toutes les personnes LGBTI sont concernées par ces violences du système patriarcal. C’est pourquoi Nous Toutes 35 préfère parler de la Journée internationale contre les violences sexistes et sexuelles.

Malgré la crise sanitaire actuelle et les mesures de confinement prises par le gouvernement, il est indispensable d’occuper l’espace public en ce jour. En effet, le confinement est précisément un facteur catalyseur des violences sexistes et sexuelles dans les couples et les familles. Alors que nous sommes reclus·es dans nos foyers, davantage de violences sexistes et sexuelles sont perpétrées, plus que jamais en toute impunité.

Nous Toutes 35 appelle à se mobiliser pour interpeller les pouvoirs publics chargés de ces questions afin qu’ils mettent en place les mesures nécessaires pour protéger les personnes victimes des violences patriarcales. Il est impératif que des solutions d’hébergement alternatif soient mises en place en nombre suffisant, que des structures de proximité soient créées et soutenues, que des personnels soient formés pour accompagner les personnes victimes de violences au sein de leurs foyers.


Interventions lors du rassemblement :

  • Introduction de Nous Toutes 35
  • Les Dévalideuses aborderont les violences subies par les personnes en situation de handicap, tout particulièrement en cette période de crise sanitaire
  • Une membre du collectif KUNE “faire ensemble à Villejean” apportera son témoignage

Des femmes partageront leur témoignage sur les violences subies par les femmes exilées

  • L’intervention de la Commission Femmes de Solidaires 35 aura pour sujets : les violences sexistes et sexuelles au travail et les femmes premières de corvée pendant la crise sanitaire
  • ZIN 35, collectif des femmes kurdes prendra la parole contre les politiques et violences sexistes à travers le monde
  • Une personne prendra la parole contre l’islamophobie
  • ISKIS, Centre LGBTI de Rennes, fera une intervention relative à la Journée internationale du souvenir trans
  • Le Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye prendra la parole et nous appellera à nous joindre le 5 décembre prochain à la commémoration de la mort de Babacar Gueye

Pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles !

Rendez-vous place Charles De Gaulle samedi 21 novembre à 14h

Nous Toutes 35 est attaché au respect des consignes sanitaires lors de ce rassemblement : nous veillerons au port du masque, application des gestes barrière et de la distanciation physique.

Ce rassemblement est autorisé par la Préfecture.

Contact

noustoutes35 gmail.com




Source: Rennes-info.org