Mai 5, 2016
Par Indymedia Lille
295 visites


JOURNÉE D’ACTION DU 3 MAI A LILLE, ON PROMÈNE NOS POULETS !

Aujourd’hui, pas de manifs, parait-il… Aucun appel des syndicats, à part un timide communiqué de la UL CGT de Lille qui “propose de se rassembler dès 8 h 30 devant la gare de Lille Flandres afin de rencontrer et d’échanger avec les députés du Nord qui prendront leur train dans la matinée”. La rencontre avec les dits députés n’a pas eu lieu, les échanges non plus. Par contre, les copains de la CGT ont eu l’occasion de rencontrer, une nouvelle fois, des étudiants de Lille 1 et de Lille 3 mobilisés, des nuitdeboutistes, les interluttants, des précaires de l’université et des gens de l’AG de lutte qui se sont rendu nombreux à leur action. On s’était rencardé la veille à l’AG interpro et le mot à circuler. Heureusement pour la CGT qui n’avait mobilisée que quelques militants.

On bouge vers Lille Europe où un train part pour Paris. Sur le quai, banderoles, slogans et flics. On retarde le train. Certains montent dedans pour passer des tracts aux voyageurs. On repart pour Lille Flandres, les keufs aussi.

On passe par le centre commercial d’EuraLille, accrochage avec des vigiles, puis arrivée sur la gare Lille flandres où les flics en armure bloquent l’accès au quai. Après que tous les passagers aient dû montrer patte blanche a la petite horde de flic/robocop pour monter dans leur train, on se recasse et on se donne rendez-vous à 11H30 devant le théâtre du Nord.

Deuxième manche. A 11H30 on est plus nombreux, malgré l’absence remarquée de la CGT (Merci quand même pour le café du matin). De nombreuses copines et copains sont venu.es avec casseroles et cuillères. L’opération “SOLIDARITÉ AVEC LES SALARIÉS EN LUTTE CHEZ Mc DO ET AUTRE FAST FOOD !” commence au MacDo de la Grand Place. Car ce genre de boutiques c’est un peu l’avant garde de la précarité organisée, de ce qui tend à se généraliser : Des boulots de merde payés des miettes !
On rentre dans le “resto”, en gueulant “Anti Anti Anti Capitaliste”, on distribue des tracts et colle des affiches. Les client.es sont nombreux.ses à se marrer. Après un moment on se barre en manif sauvage. On gueule fort, on tape sur nos casseroles et le petit cortège s’étoffe derrière deux banderoles. On descend la rue de Béthune, direction le MacDo de République. Ils ont été prévenus par leur collègues, la porte est bloquée, mais on se masse devant en gueulant. Tout ça avec RG, flics en civil et les CRS pas loin. Ils ne veulent pas nous laisser entrer, qu’à cela ne tienne, leur terrasse se transforme en ptite barricade devant la porte !
Puis on repart de plus belle dans les rues piétonnes, d’un bon pas sous les regards mi-surpris, mi-amusés, des passants. Arrivés près de la gare, une ligne de CRS est en position pour défendre le McDo de la gare…pas de problème c’est le KFC d’en face qu’on envahit !

Après avoir mis le barouf au KFC on remonte la rue Faidherbe. Un flic en civil court. Le Apple store ! Quand on arrive devant des robocops montent la garde. Pas de soucis, on prend la première à gauche et c’est l’hôtel de luxe (bien connu de DSK), le Carlton qu’on envahit. Ca hurle des “Anti Anti Anti Capitaliste” ou des “de l’argent il y en a dans les poches de DSK” ce qui contraste avec l’ambiance feutrée des lieux. Là, nous avons droit à une haie d’honneur bien casquée et bien lunettée après notre courte intrusion dans le monde de la bourgeoisie. L’intervention plus nerveuse des casqués correspond tout à fait au slogan crié a ce moment “Police nationale/milice du capital”

Et ça continue. On est alors plus d’une centaine, suivi par plusieurs camions de chtars. On les sème en passant par une galerie commerciale (galerie des Tanneurs), où les vigiles sont vite débordés. Mais bon, on est nombreux, bruyants mais pas agressifs. On s’arrête finalement devant le Théâtre du nord occupé par les intermittants. Les interluttants font leur AG. Tout le monde à la dalle. On se sépare après deux heures de balade sauvage au soleil, les sourires sont sur les visages, on se quitte en se disant que c’était rigolo d’avoir promener nos poulets une bonne partie de la matinée.

A la prochaine !





Source: