https://www.librinova.com/librairie…

L’écologie est à la mode, de l’extrême droite à l’extrême gauche, en passant par la droite et le centre. Pourquoi les multinationales et les Etats se sont-ils tous convertis à l’écologie ? D’où vient cette propagande planétaire qui prétend transcender tous les clivages idéologiques ? Des « nouveaux mouvements sociaux » ou des multinationales ? Des gestionnaires du capitalisme ou des partisans de « l’éco-socialisme » ? Quels sont les principaux auteurs qui, à tort ou à raison, sont considérés comme les précurseurs de l’écologie ? Pourquoi les écologistes s’intéressent-ils davantage aux plantes et aux animaux, qu’aux hommes et aux femmes qui travaillent et sont exploités par le Capital ? Davantage à « la planète », à la « biodiversité » et au « climat » qu’aux prolétaires et à leurs conditions de travail ? Quelle a été la place de l’écologie dans l’Allemagne hitlérienne, l’Italie mussolinienne et le Portugal salazariste ?
Dans ce recueil d’articles publiés en 2012 et 2013 sur le site brésilien Passa Palavra, João Bernardo apporte, dans un style polémique et incisif, des réponses solidement argumentées, à contre-courant des discours automatiques dominants.
Pour celles et ceux qui ne veulent pas renoncer à leur esprit critique et souhaitent en finir avec l’exploitation et l’oppression, l’important n’est pas de savoir si l’on est d’accord avec l’auteur sur tous les points (attitude gauchiste ou anarchiste traditionnelle), mais s’il pose les bonnes questions…

João Bernardo est l’auteur de nombreux ouvrages mais aucun n’a été traduit en français. Para uma Teoria do Modo de Produção Comunista (1975) – Marx Crítico de Marx. Epistemologia, Classes Sociais e Tecnologia em O Capital, 3 volumes (1977) – Lucha de Clases en China (1977) – O Inimigo Oculto. Ensaio sobre a Luta de Classes, Manifesto Anti-Ecológico (1979) – Capital, Sindicatos, Gestores (1987) – Crise da Economia Soviética (1990) – Economia dos Conflitos Sociais (1991) – Dialéctica da Prática e da Ideologia (1991) – Poder e Dinheiro. Do Poder Pessoal ao Estado Impessoal no Regime Senhorial, Séculos V-XV (2002, 3 volumes) – Estado. A Silenciosa Multiplicação do Poder (1998) – Transnacionalização do Capital e Fragmentação dos Trabalhadores. Ainda Há Lugar para os Sindicatos ? (2000) – Labirintos do Fascismo. Na Encruzilhada da Ordem e da Revolta (2003, 2018) – Democracia Totalitária. Teoria e Prática da Empresa Soberana (2004) – Capitalismo Sindical (en collaboration avec Luciano Pereira) (2008) – A sociedade burguesa de um e outro lado do espelho : La Comédie humaine (2013) – Os Sentidos das Palavras. Terminologia economica e social na Comédie humaine (2014)

Prix : 4,99 euros en ebook

12 euros en version livre papier (frais d’envoi inclus)


Article publié le 24 Sep 2020 sur Mondialisme.org