Juin 6, 2021
Par La Bogue
201 visites


Depuis plusieurs mois, le groupe de militants qui soutient les jeunes mineurs étrangers constate un durcissement de la politique du conseil départemental de la Haute-Vienne envers les « Mineurs non accompagnés » dits MNA. Le conseil départemental restant sourd à la demande d’une entrevue réunissant les associations œuvrant pour l’accueil des MNA, le groupe « accompagnement MNA » du collectif Chabatz d’entrar appelle à manifester mercredi 9 juin.

Depuis trois ans, une équipe de militants de Chabatz d’entrar soutient des mineurs non accompagnés (MNA) :

• Pour l’apprentissage du français : cours en présentiel en groupes et en distanciel par Internet,

• Pour le maintien de liens humains et sociaux sécurisants dans le souci de réduire leur isolement,

• Pour leur parcours judiciaire et administratif ; à la demande du jeune.

Face au refus de reconnaissance de leur minorité par le département et donc à leur « mise à la rue », assure :

• Le suivi sanitaire et scolaire,

• Le logement, si nécessaire, l’hygiène, l’alimentation, l’habillement.

Des actions contre le département ont été réalisées (manifestations, tracts, conférence de presse, occupations…)

• Pour faire cesser la pratique de « mise à la rue » de mineurs sans décision du juge des enfants.

• Pour dénoncer l’expertise médicale (tests osseux), contraire à l’éthique médicale.

• Pour interpeller les administratifs et élus sur leurs manquements dans leurs missions de protection des mineurs isolés.

Silence radio du conseil départemental, une sorte de guerre d’usure semble être sa réponse. D’où l’appel à manifester le 9 juin.




Source: Labogue.info