Ce n’est pas le moment pour les personnels de l’éducation de lâcher l’affaire !

Mardi 11 juin, certain-es profs ont refusé de participer à la correction du BEP.

Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour les épreuves du bac et la correction des copies, ce qui est rare (la dernière fois, c’était en 2003 lors de la réforme Fillon). Une manifestation aura lieu Jeudi 13 juin à Paris (lieu à venir).

Le communiqué de l’intersyndicale :

« Ce projet de loi, suite des réformes du collège, du lycée général et professionnel et de Parcoursup, est en complète cohérence avec le projet de casse de la fonction publique que le gouvernement compte imposer à marche forcée. À rebours de ce dynamitage de l’école

publique, les organisations syndicales revendiquent des créations de postes à la hauteur des besoins et sont déterminées à obtenir une vraie transformation de l’école, assurant la réussite et l’émancipation de tou-tes les élèves avec des conditions de travail satisfaisantes pour les personnels. Elles exigent notamment la création d’un véritable statut de la Fonction publique pour les AESH. Les organisations syndicales parisiennes SNUipp FSU, Se-UNSA, CNT, Sud éducation et CGT éduc’action réaffirment leur détermination à obtenir l’abandon de la loi Blanquer.

Elles réaffirment leur soutien aux actions locales engagées : grève, écoles désertes, occupations, blocages, réunions, rassemblements, soirées de soutien (14 juin au Shakirail 18e, etc) et notamment à l’occasion de la nuit de l’École le 6 juin à l’appel des organisations syndicales et de la FCPE. »

À lire en entier sur BloquonsBlanquer.fr

Communiqué de Sud-Éducation :

« Le ministère s’acharne à réprimer les mobilisations par les menaces, intimidations et sanctions contre les personnels. Resté sourd jusqu’ici, le ministre ne nous laisse d’autre perspective que de continuer à construire le rapport de force. Face à cette surdité et à l’ampleur du désastre et des conséquences des réformes pour les générations à venir et le devenir des diplômes, la grève des examens s’impose. Dès le 17 juin : grève des examens !

Contre la loi Blanquer, contre la loi transformation de la fonction publique, contre les réformes Blanquer, SUD éducation appelle tous les personnels de l’Éducation à :

→ se mettre en grève dès le 13 juin, date de l’examen de la loi Blanquer en commission mixte,

→ se mettre en grève massivement le 17 juin, premier jour du baccalauréat,

→ prendre appui sur ces dates pour construire dans les AG un mouvement de grève reconductible sur toute la période des examens.

SUD éducation a déposé un préavis de grève spécifique pour toute la période des examens. »

À lire en entier sur le site de Sud Éduc

Pour savoir ce que c’est que la réforme Blanquer et à quelle sauce les gosses seront mangé-es du CP aux études supérieures :

Une émission radio de l’Actu des Luttes/FPP

Un article complet

Prochains rassemblements, AG (dates à venir) :


Article publié le 12 Juin 2019 sur Paris-luttes.info