Mai 16, 2016
Par Indymedia Lille
25 visites


Jeudi 12 mai à lille, la manifestation et sa répression – radio campus lille, 16 mai 2016, les points sur les i… poing barre

Ça s’est passé rue Nationale, ensuite à Lille sud ce Jeudi 12 Mai 2016.

Après plus de deux mois de mobilisations contre la loi Travail, le gouvernement décide de sortir l’artillerie lourde au Parlement… et dans la rue. Au Parlement, la clique hollandienne sort le 49-3, petit bijou anti-démocratique, qui fait taire le Parlement et permet une adoption du texte sans vote. Dans la rue, c’est à grands coups de lacrymo et de grenades de désencerclement que le gouvernement a décidé d’en finir avec le mouvement social contre la loi El Khomri. . . La Brique

Ce lundi 16 Mai 2016 sur les ondes de Radio Campus Lille, le collectif D.A.V.I.D.S, et ses invités nous décrivent l’aprés midi Jeudi du 12 Mars à Lille.

Le récit commence à 5mn30, après l’hommage à Bob Marley.
ECOUTER => http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/LPI160516.mp3

Caravane nomade, le collectif D.A.V.I.D.S se faufile entre les grilles du système et met les points sur les i… Poing barre tous les Lundi , de 12 à13h sur le 106,6 mhz.

La Brique Lille : Jeudi 12 mai à Lille : le virage autoritaire le lien

Le communiqué de l’UL CGT de ce jeudi 12 Mai 2016. Le lien

Après l’annonce du projet de loi El Khomri, véritable provocation envers le monde du travail,

après la pantomime jouée par le gouvernement en choeur avec la CFDT, dans le but de nous faire croire que le projet devenait “équilibré”,

après le déni de démocratie consistant à user du 49.3 pour faire passer ce recul historique,

après la clownerie “frondeuse” qui ne va pas jusqu’à son terme,

après le roman médiatique raconté dès le 49.3 annoncé, et dans lequel il était écrit que tout était “plié”, que l’affaire était entendue,

ce jour même, dans les rues de Lille où nous étions plusieurs milliers, radicaux et joyeux, à clairement faire entendre que le combat n’était pas terminé, au contraire,

JPEG - 33.1 ko

nous avons été victime d’une provocation grossière : il y aurait eu des casseurs dans la manifestation, bien entendu masqués, qui auraient justifiés une intervention policière ; dans les faits, on ne sait pas ce qui a été cassé, mais manifestement, il ne s’est pas produit grand-chose
de fait, les forces de police, à coups de flashballs, grenades lacrymogènes, coups de matraques, sont intervenues brutalement rue Nationale à Lille, coupant opportunément le cortège en deux, avec la tête (essentiellement CGT) coupée du reste (essentiellement d’autres organisations) ;

c’est absolument grossier comme stratégie ! S’il s’agissait de couper l’organisation principale de la lutte de celles qui y participent également, un apprenti-sorcier ne s’y serait pas pris autrement !

Après quelques tergiversations, la tête du cortège a alors fait demi-tour, pour aller rechercher le reste de la manifestation ; et là, spectacle croquignolesque : un cordon de CRS empêchait la queue de rejoindre la tête, quand, 20 mètres plus haut, un autre cordon de CRS empêchait la tête de rejoindre la queue ! Et ce alors qu’aucun incident n’était à déplorer ! Et l’on nous a ainsi empêché de manifester, en attendant sans doute de trouver un prétexte pour charger.

Cette stratégie de la tension est inacceptable. Elle est surtout vouée à l’échec.

En effet, la colère continue de monter, et le discours médiatique n’y fera rien. C’est désormais dans les entreprises et dans chaque foyer que le combat continue, et que la mobilisation enfle, et elle prendra des formes inattendues.

JPEG - 14.5 ko

On ne lâche rien ! C’est l’avenir de nos gamins (dont certains se sont fait gazer er frapper aujourd’hui) qui est en jeu ! Prochains rendez-vous mardi et jeudi prochains !

Le gouvernement dégoûtant qui ne représente plus rien se livre à des manoeuvres grossières et honteuses. Nous continuons à lui opposer notre mobilisation fière, joyeuse et déterminée.

Il se passe quelque chose dans ce pays.

UNION LOCALE CGT DE TOURCOING ET ENVIRONS
43 rue de Lille 59200 TOURCOING

Photos : La Brique Lille





Source: