Jérusalem (Israël-Palestine): opération de démolition de maisons palestiniennes

juillet 23rd, 2019  

L’armée israëlienne a commencé lundi 21 juillet à démolir des logements de Palestinien·ne·s que le pouvoir israëlien juge illégaux au sud de Jérusalem, dans le quartier de Sour Baher, à proximité du « mur de l’apartheid » censé séparer l’État israëlien de la Cisjordanie occupée (Jérusalem étant censée être une zone internationale « neutre »). Plus d’une dizaine d’immeubles sont concernés, représentant environ 70 logements. Pourtant, comme on peut le lire dans un article du Figaro: « Ils se trouvent non pas en territoire sous juridiction israélienne, mais dépendent, sur le papier des accords d’Oslo, de l’Autorité palestinienne basée à Ramallah, et bénéficiaient à ce titre de permis de construire.»

Des habitations en construction et d’autres déjà habitées ont été détruites à coups de pelleteuses et d’explosifs, ces bâtiments étaient soi-disant situés trop près du mur de l’apartheid. Selon le ministre israëlien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, ces habitations « sont situées pour la plupart sur la route de la barrière de séparation et mettent en danger les forces de sécurité. Des terroristes peuvent utiliser ces bâtiments. » La bonne blague ! C’est surtout un moyen supplémentaire d’empêcher les Palestinien·ne·s de vivre où illes veulent, et de grignoter encore un peu plus sur leurs territoires.

Pour l’État israëlien, il est plus important de préserver un mur séparant les populations que de préserver des habitations. Comme partout dans le monde capitaliste, la propriété privée et la « sécurité » des riches y sont plus importantes que l’accès au logement pour tou·te·s.

« Même s’ils démolissent toutes les maisons, nous resterons dans la rue », a déclaré à l’AFP, Akram Zawahra, propriétaire d’une maison détruite.

Plus d’infos ci-dessous avec des vidéos publiées dans la presse mainstream francophone:


Article publié le 24 Juil 2019 sur Fr.squat.net