Mai 20, 2020
Par Paris Luttes
73 visites


Le collectif Inter-Hôpitaux Robert Debré rappelle les points essentiels, tirés le la charte du collectif :

  • Un changement de logique dans le financement de l’hôpital public avec l’abandon de la tarification majoritaire à l’activité. La règle doit être le juste soin pour le malade au moindre coût et non la recherche du tarif rentable pour l’établissement
  • Une augmentation significative des salaires des personnels hospitaliers avec comme objectifs la moyenne des salaires des pays de l’OCDE pour des postes équivalents
  • L’arrêt des fermetures de lits d’hospitalisation et de l’ouverture de lits dans les services où cela s’avère indispensable avec l’attribution de moyens : embauche des personnels et équipements.
  • L’intégration et l’association des usagers et des soignants, toute catégorie confondue aux décisions et projets de soins.

Les personnel·le·s et soignant·e·s craignent en particulier le retour à la situation d’avant-Covid, le sous-effectif, le sous-investissement, les salaires au rabais, les conditions de travail catastrophiques qui étaient la norme. Les promesses de Macron restent des promesses sans même un début de concrétisation.

Rassemblement jeudi 21 mai à 13h30, devant le parvis des urgences, 3 avenue de la porte du Pré-Saint-Gervais.




Source: Paris-luttes.info