Février 21, 2016
Par Montpellier Journal
36 visites


Pour le nouveau ministre et propriétaire de Midi Libre et de La Dépêche du midi, « il n’y a pas de sujets tabous » et il dit ne jamais se mêler du contenu de son journal. Mais quand une journaliste citait la mise en examen de son bras droit au conseil général du Tarn-et-Garonne non traitée dans La Dépêche, il mettait fin à l’interview. (1 440 mots)

Par Jacques-Olivier Teyssier

Jean-Michel Baylet le 13 avril 2007 (photo : Guillaume Paumier, licence Creative commons)

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 6 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ? Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l’indépendance du site.

S'abonner

Lire aussi :




Source: