Avril 12, 2017
Par Mille Babords
274 visites


PÉRET, À JAMAIS DANS NOS CŒURS

Il a été largement oublié – la postérité est injuste, toi-même tu sais. Benjamin Péret a pourtant été de tous les justes combats. Les armes à la main, parfois (sur le front de la guerre d’Espagne, il combat avec la colonne Durruti). Le stylo au poing, plus souvent. Poète radical, figure majeure du mouvement surréaliste dans l’Entre-deux-guerres, Benjamin Péret était aussi un révolutionnaire convaincu, ennemi de tous les pouvoirs. Il n’a rien lâché, jamais, jusqu’à sa mort en 1959. Un documentaire existe, qui rend hommage à sa belle vie de mots et d’action, Je ne mange pas de ce pain-là, signé Rémy Ricordeau. On le visionne ce soir, puis on trinque au souvenir du poète insurgé.




Source: