Janvier 25, 2021
Par Squat.net
309 visites


Jammu (Inde): résistance à une opération de démolition-expulsion

Vendredi 22 janvier 2021, des émeutes ont éclaté à Jammu, entre des habitant·e·s menacé·e·s d’expulsion et l’administration du Jammu-et-Cachemire quand des employés de cette dernière ont commencé à démolir des logements et expulser des gens, avec l’aide de la police.

Squatters, habitant·e·s de bidonville, visé·e·s par cette opération d’expulsion-démolition, ont caillassé les expulseurs, tentant de préserver leurs logements. Des slogans ont été criés contre les autorités municipales et contre le gouvernement.

Sushma Chauhan, députée de Jammu, n’a rien trouvé de mieux à dire que « les locaux, qui ont résisté à l’expulsion en lançant des pierres, n’ont montré aucun respect pour la loi et l’ordre ». La bonne blague ! Qui aurait envie de respecter des lois et un ordre qui se matérialisent par la destruction de son logement ?!

Lors des caillassages anti-flics, deux pelleteuses et un bus de police ont été bien endommagés. Au moins deux flics ont été blessés lors des affrontements. Pas d’infos côté émeutier·e·s.

Des flics, vigiles de sécurité privée et employés d’entreprises de BTP ont finalement envahi le quartier, exhibant armes à feu et protégeant les pelleteuses qui ont continué leur sale travail. De nombreuses personnes ont été expulsées et se retrouvent à la rue…

[Sources: The Wire | The Kashmir Images | ABP.]




Source: Fr.squat.net