Round Robin / jeudi 2 juillet 2020

Ce matin [le 1er juillet ; NdAtt.], il y a eu la première audience du procès en appel pour l’affaire « Scripta Manent », dans la salle bunkérisée de la prison des Vallette, à Turin.

Les inculpés emprisonnés (sauf Gabriel Pombo Da Silva) ont suivi l’audience par visioconférence, une poignée de personnes solidaires étaient présent.e.s dans la salle et sur l’esplanade dehors.
La situation de Gabriel a été laissée de côté pour l’instant, parce qu’il n’a pas reçu la notification, à cause de son transfert de la prison de Badajoz à celle de Léon ; le juge s’est réservé la possibilité de le juger avec les autres, dès que les problèmes de notification seront résolus.

La plupart de l’audience a été employé à discuter des nombreuses exceptions présentées par les avocats de la défense pour ce qui est du recours en appel, présenté par le Procureur Sparagna, aussi pour les personnes qui avaient été acquittées lors du jugement en première instance. Notamment, il paraît évident que, pour présenter son recours, le Proc n’a pas respecté les délais, mais en fin d’après-midi, avec un calcul assez acrobatiques, les juges ont statué que le recours est valide… le procès continue donc aussi pour les inculpés acquittés lors du premier procès.
Les prochaines audiences auront lieu le 15 et 22 juillet, ensuite ça va reprendre en septembre (et ça probablement continuera jusqu’à début octobre).

Comme cela a été écrit sur la banderole exposée aujourd’hui devant la salle : « Contre la criminalisation de la solidarité, toujours complices ! »


Article publié le 02 Juil 2020 sur Attaque.noblogs.org