Novembre 19, 2016
Par Le Chat Noir Emeutier
282 visites


[On pourra lire davantage d’infos à propos de cette affaire ici ; NdT]

Comme cela était facilement prévisible, j’ai été condamné à 14 mois de prison, pour le texte que j’ai publié juste après les dissociations de quelques personnages ambigus.

L’accusation est d’apologie de délit, tandis que les caractères aggravants de terrorisme et celui de récidive n’ont pas été pris en compte, pareil pour celui d’avoir publié ce texte sur internet (toutes de choses demandées par le Procureur Manotti), car le décret Renzi qui endurcit ce délit est aparu après ma publication.

Ainsi, la volonté de poursuivre les compagnon.nes qui écrivent des textes considérés comme préoccupants de la part des inquisiteurs continue.

De toute cette histoire, il reste que deux compagnons sont toujours en prison pour l’action contre Adinolfi [le 11 mai 2013, à Gênes, les compagnons Alfredo et Nicola ont tiré dans les jambes du ponte du nucléaire Roberto Adinolfi ; NdT], moi, ayant défendu cette action, j’ai été condamné et ces personnages s’en étant dissocié par écrit fréquentent encore tranquillement des lieux occupés.

Toujours en avant !

Solidarité avec les prisonniers et aux prisonnières anarchistes !

Carlo

[Traduit de la Croce Nera Anarchica, 17.11.2016]




Source: