extrait de France Info / samedi 22 août 2020

« Le sang« , « Fist de pute, on a faim Â», « Riche«  : voici les mots que le maire PS d’Issoudun AndrĂ© Laignel a dĂ©couvert sur la façade de son habitation le dimanche 16 aoĂ»t au matin. Des mots jugĂ©s « violents Â» par l’élu, qui a dĂ©jĂ  connu un grave incident par le passĂ©.

En mai 2018, sa maison avait Ă©tĂ© la cible d’un coup de feu. Â« On n’a pas tirĂ© sur un mur, mais sur une pièce Ă  vivre Â», avait-il alors dĂ©clarĂ©. La balle avait en effet traversĂ© la vitre et atterri dans sa salle Ă  manger, sans faire de victime.

Ce nouvel incident est révélateur d’une intensification des incivilités et des violences en France envers les élus municipaux.
Depuis janvier 2020, 233 élus et adjoints ont été agressés physiquement contre 198 l’an dernier à la même époque, révélait le Journal du Dimanche le 8 août dernier. Une des dernières altercations en date : celle du maire de la commune de Saint-Philippe d’Aiguille (Gironde) le 5 août, roué de coups et hospitalisé après être intervenu pour troubles du voisinage. […]


Article publié le 23 AoĂ»t 2020 sur Attaque.noblogs.org