par PAT DE BOTUL le 28 mars 2016

Israël : Netanyahu droit dans ses bottes

Le premier ministre israélien a défendu la “moralité” de l’armée après l’arrestation d’un soldat soupçonné d’avoir achevé d’une balle dans la tête, un Palestinien blessé (voir brève du 26 mars, dans la rubrique Nouvelles internationales). Est-il en train de céder à l’extrême-droite qui réclame sa démission et celle du chef d’état-major Gadi Eisenkot sur des affiches ayant comme slogan : “lorsque quelqu’un vient te tuer, tue-le avant” ? . En effet, dans un premier temps, Netanyahu avait semblé condamner clairement l’acte en affirmant que « L’armée attend de ses soldats qu’ils agissent calmement et respectent les règles d’engagement », stipulant qu’un soldat ne doit pas tirer sur un agresseur s’il ne représente pas une menace directe et immédiate. Pour sa part, le volontaire palestinien de B’Tselem, – une ONG de défense des droits de l’Homme -, qui a filmé la scène a reçu des menaces de l’armée et des coups de fils anonymes en Hébreu, se sent en danger. On le comprend.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …