Janvier 10, 2023
Par Kurdistan Au Féminin
146 visites

La branche 2 du tribunal révolutionnaire islamique de la ville de Shahriar, dans la province de Téhéran, a condamné la femme kurde Mahsa Farhadi à deux ans de prison pour ne pas avoir porté le voile.

Le tribunal a inculpé la jeune femme de 21 ans de « rassemblement et collusion dans l’intention de perturber la sécurité nationale », a appris l’ONG Kurdistan Human Rights Network (KHRN).

Les forces de sécurité ont battu et arrêté Farhadi pour ne pas avoir porté le voile le 15 novembre après qu’elle ait quitté son lieu de travail, ont déclaré des proches.

Après deux jours de recherches, la famille de la jeune femme a appris qu’elle avait été conduite à la prison de Qarchak dans la province de Téhéran.

KHRN a appris que bien que la famille de la jeune femme ait fourni le montant de la caution et l’ait présenté au tribunal, le juge a refusé d’accorder sa libération conditionnelle. Le document délivré par le tribunal indique cependant que sa famille n’a pas fourni les conditions de sa libération sous caution.

Farhadi est originaire de Sanandaj (Sînê), province du Kurdistan, et vit à Téhéran. (KHRN)

Ainsi, la police des mœurs qui avait tué Jina Mahsa Amini le 16 septembre dernier pour le  « port de vêtements inappropriés » continue à persécuter les femmes qui s’opposent au contrôle de leurs corps par le régime sanguinaire des mollahs.




Source: Kurdistan-au-feminin.fr