Mai 19, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
271 visites


Ismaïl Abdi, enseignant de mathématiques, est emprisonné depuis juillet 2015 pour la création d’un syndicat d’enseignant-es indépendant du pouvoir, ainsi que pour son engagement inébranlable en faveur de la liberté, de la dignité humaine et de l’éducation gratuite et universelle.

Membre du conseil d’administration du Syndicat des enseignant-es de Téhéran, il a été condamné en novembre 2016, à six ans de prison pour « propagande contre le système et collusion en vue d’agir contre la sécurité nationale ». Est venu s’y ajouter une peine supplémentaire de 10 ans pour « propagande contre l’État et relation avec les États hostiles ».

Ismail Abdi a entamé à plusieurs reprises une grève de la faim pour protester contre :

- ces peines sans fondement, injustes et inhumaines,

- les conditions intolérables de détention,

- les persécutions des agents de sécurité du régime à l’intérieur de la prison contre lui-même et les autres militant.es.

A ce jour, la seule réponse des autorités a été un alourdissement des peines et une

dégradation des conditions de détention.

En Iran et dans le monde, une campagne est en cours pour obtenir la libération d’Ismail Abdi, notamment de la part d’organisations d’enseignant-es, de militant-es des droits humains, et de son épouse, Monira Abdi.

Nous appelons le gouvernement de la République islamique d’Iran à libérer immédiatement et inconditionnellement Ismail Abdi et l’ensemble des syndicalistes d’Iran.


Documents à télécharger

Article publié le 19 mai 2021




Source: Solidaires.org