DĂ©cembre 28, 2022
Par Kurdistan Au FĂ©minin
236 visites

IRAN / ROJHILAT – Au moins 202 femmes kurdes, dont 30 de moins de 18 ans, ont Ă©tĂ© dĂ©tenues par les forces gouvernementales iraniennes lors manifestations au Kurdistan et en Iran.

Selon les donnĂ©es recueillies par l’ONG Hengaw, les forces gouvernementales iraniennes ont kidnappĂ© plus de 500 militantes kurdes au cours des 100 jours de protestations populaires dans les provinces d’Ilam, Kermanshah, Kurdistan (Sanandaj / SĂźnĂȘ), AzerbaĂŻdjan occidental (Urmia), et d’autres villes. Hengaw a pu vĂ©rifier l’identitĂ© de 202 d’entre elles jusqu’à prĂ©sent.

L’enquĂȘte de Hengaw montre que sur les 202 femmes dont l’identitĂ© a Ă©tĂ© confirmĂ©e, 27 Ă©taient des Ă©tudiantes, 6 Ă©taient des enseignantes, une Ă©tait une avocate de base d’un systĂšme judiciaire et 30 avaient moins de 18 ans, la majoritĂ© Ă©tant des lycĂ©ennes.

SĂ©paration par province :

Province du Kurdistan (Sanandaj) : 110 cas, Province de l’Azerbaïdjan occidental (Urumiyah) : 28 cas, Province de Kermanshah : 25 cas, Province d’Ilam : 21 cas et Autres villes d’Iran : 18 cas

Il convient de prĂ©ciser que la plupart des femmes qui ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es avec 72 cas ont Ă©tĂ© enregistrĂ©es dans la ville de Sanandaj. Les villes d’Ilam avec 13 cas, Kermanshah, Qorveh et Dehgolan sont Ă©galement dans les rangs suivants avec 10 cas d’arrestation de femmes chacune.

Selon cette enquĂȘte, 7 femmes arrĂȘtĂ©es par le rĂ©gime ont Ă©tĂ© jugĂ©es sans avoir droit Ă  un procĂšs Ă©quitable.

Lors de ces simulacre de procĂšs, Rozhin Yousefzadeh a Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  15 ans de prison, Soheila Moatai Ă  5 ans, Fatemeh Bigpour Ă  5 ans d’emprisonnement, Golnaz Bigpour Ă  5 ans, Zainab Bavir Ă  2 ans, Sakineh Alirezaei Ă  2 ans et Negar Davoudi a Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  5 ans de prison.




Source: Kurdistan-au-feminin.fr