Octobre 19, 2020
Par Sans Nom
355 visites


Le 18 octobre au Chili se sont déroulées des manifestations dans de nombreuses villes à l’occasion du premier anniversaire de la révolte qui avait éclaté suite à l’augmentation du prix des transports avant de se répandre à travers tout le pays en enflammant aussi bien les bâtiments d’Etat, des partis, de l’université ou des caisses de retraite, que des antennes de téléphonie et de nombreux supermarchés (après avoir été pillés).

C’est dans ce contexte qu’à Iquique, dans la province de Tarapacá, au moins deux événements ont ému les autorités. Le premier s’est produit lorsqu’une voiture a été cramée par des manifestants et que le portail du supermarché Lider a été enfoncé pour le piller, avenida Héroes de La Concepción. Quant au second, il a montré une fois de plus les possibilités offertes aux individus qui ont identifié l’ennemi en se donnant les moyens de s’en prendre à lui au-delà des foules, qui à cette occasion ont notamment procédé à un blocage routier à Pozo Almonte, sur la ruta 5 qui relie la ville portuaire d’Iquique à l’intérieur du pays.

C’est ainsi que plus loin, au nord de la ville du côté de la zone industrielle vers 23h, l’entreprise d’embouteillage Embonor qui opère pour le compte de Coca Cola à travers tout le Chili, a reçu à plusieurs reprise de petits cadeaux incendiaires sous forme de molotovs lancés au-dessus de ses murs. Si un premier incendie déclenché à l’intérieur a été éteint par les pompiers, qui ont tout de même été retardés par des barricades érigées malgré le couvre-feu en vigueur au Chili, les assaillants ne se sont pas découragés pour autant et sont revenus plus tard pour recommencer l’opération avec succès.

Face aux flammes dévorant l’usine, l’armée est même venue à la rescousse de cette dernière en envoyant un canon à eau des Carabineros initialement destiné aux manifestants et encore maculé de jets de peinture hostile de la journée pour tenter de l’aveugler. Cela n’a pas empêché que les dégâts soient conséquents.

[synthèse de la presse chilienne, 19 octobre 2020]




Source: Sansnom.noblogs.org