Février 11, 2022
Par La Mouette Enragée
105 visites

 

L’occupation s’est poursuivie jusqu’à ce matin à l’issue d’une bataille juridique où l’Etat s’est refusé à recevoir les preuves d’habitation, entravant illégalement l’approvisionnement et la circulation des habitants de la tour. L’Etat qui ne respecte pas les règles qu’il édicte ; quoi de plus banal ? 

Ces dernières heures, des jeunes du quartier avaient poursuivi leurs activités récréatives en direction de la police et la pression était quelque peu montée. Des tags avaient été inscrits en rappel sur la tour.

Ce vendredi 11 février au matin, les choses se sont accélérées et l’Etat a employé les grands moyens. Une unité du Raid(1) est intervenue en hélicoptère pour évacuer l’immeuble. Les occupants ont pu quitter les lieux grâce au soutien des personnes rassemblées sur place. Depuis, il semble que le police recherche en ville les personnes ayant participé à l’occupation. En réponse à la répression, la solidarité s’organise et une Legal-Team prend en charge collectivement la défense des militants qui pourraient faire les frais des menées de la police et de sa justice. 

Tout n’est d’ailleurs pas terminé puisque l’occupation de la maison rue Sauvage se poursuit. A suivre…

Boulogne-sur-mer, le 11/02/2022

(1)RAID: Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion. Il serait instructif de connaître le coût financier d’une telle démonstration de force, aussi spectaculaire qu’inutile …



on Twitter


on Facebook




Source: Lamouetteenragee.noblogs.org