Novembre 9, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
228 visites


C’est un vĂ©ritable discours de campagne Ă©lectorale auquel Le PrĂ©sident sortant s’est livrĂ© ce 9 novembre. Utilisant pour cela tous les moyens de l’État, mais aussi des mĂ©dia privĂ©s mis Ă  sa disposition pour l’occasion, Emmanuel Macron s’est lancĂ© dans un vĂ©ritable plaidoyer en faveur de sa politique et a mĂȘme esquissĂ© les grandes lignes de son programme de candidat en devenir.

Pour celles et ceux qui en doutaient encore, c’est bien un programme de droite libĂ©rale dont il s’est fait l’avocat visant essentiellement Ă  mettre au pas les privĂ©s d’emploi, mais aussi le monde du travail et les retraitĂ©s.

ContrĂŽles renforcĂ©s des chĂŽmeurs, recul de l’age lĂ©gal de dĂ©part Ă  la retraite, vaccination obligatoire pour les plus de 65 ans, les mesures disruptives figurent sans far Ă  l’agenda de cette fin de mandat et au programme de l’impĂ©trant hors de contrĂŽle.

La pĂ©riode qui s’ouvre devant nous avec une campagne Ă©lectorale qui bat dĂ©jĂ  son plein, ne doit pas Ă©touffer les revendications des salariĂ©s du public et du privĂ©, des privĂ©s d’emploi et des retraitĂ©s. Partout le mĂ©contentement gronde, le coĂ»t de la vie explose, les salaires, les pensions de retraite stagnent et les allocations chĂŽmage ne permettent mĂȘme plus de survivre, alors que dans le mĂȘme temps les actionnaires n’ont jamais autant empochĂ© de dividendes.

A Solidaires Allier, nous pensons que l’agenda du mouvement social ne doit pas s’aligner sur l’agenda politique de l’élection prĂ©sidentielle. Seules nos luttes permettront d’imposer d’autres choix. Les organisations syndicales et les associations des retraitĂ©s l’ont bien compris et dĂšs le 2 dĂ©cembre ils dĂ©fileront dans la capitale pour rĂ©clamer une revalorisation de leurs pensions de retraites (voir Ă  ce propos l’article que nous avons mis en ligne, c’est ICI).

C’est par nos luttes que nous empĂȘcherons les mauvais coups, c’est par nos luttes que nous gagnerons

Voir le communiqué national de Solidaires

Article publié le 10 novembre 2021




Source: Solidaires.org