Il y a eu de nombreuses arrestations ce dimanche lors des manifestations destinées à perturber ce sordide 14 juillet où les guignols habituels faisaient leur spectacle.

Ces interpellations ont donné lieu à plusieurs gardes-à-vues (plusieurs personnes sont encore dans le commissariat du 5e à notre connaissance), et il y aura probablement des comparutions immédiates en début de semaine.

Le plus probable est qu’elles aient lieu mardi et mercredi (et non lundi) puisque les manifs et arrestations ont eu lieu un dimanche et non un samedi comme c’était souvent le cas ces derniers mois.

Ne laissons pas nos camarades seul.e.s face à la répression policière et judiciaire, allons les soutenir au Tribunal de Grande Instance de Paris !

Les chambres habituelles pour les comparutions immédiates sont : 23.1, 23.2, 23.3 qui correspondent en général aux salles du 2e et 6e étage, mais les salles exactes sont affichées sur les écrans au rez de chaussée.


Article publié le 15 Juil 2019 sur Paris-luttes.info