Mai 15, 2022
Par Expansive
173 visites

InterOrga Lundi 16 mai à 17h, Place de la Mairie.

Le collectif inter-Organisation de soutien aux personnes exilées regroupe des organisations syndicales, politiques, des associations, des collectifs et des citoyen.ne.s qui militent e n faveur du droit des personnes exilées. Ce collectif lutte aux côtés d’elles pour faire respecter leurs droits fondamentaux , d’autant plus que ces personnes font l’objet de discrimination de toute sorte, et se trouvent au cœur de polémiques politiques qui les stigmatisent.

Question aux groupes du conseil municipal

Nous faisons le constat qu’il manque 300 places d’hébergement d’urgence à Rennes. Nous l’avons vu lors de la constitution de campements et dernièrement lors de l’occupation du Gymnase de la Poterie où sont passé plus de 200 personnes. Cet été aux parc des Gayeulles, 300 personnes ont vécu sous des tentes , de même 300 en 2019 .

Ces actions de campement et d’occupation politique ont toujours été motivées de manière impérieuse par l’incurie des pouvoirs publics à répondre aux droits fondamentaux. Notre exigence de solidarité en face de ces personnes en grande détresse nous a obligé à ces actions. Quand bien même nous reconnaissons l’immense lacune et l’immense irresponsabilité de la préfecture de Rennes à se délester de son devoir sur les associations quant aux mises à l’abri, les collectivités locales ont un devoir de sécurité vis à vis des habitant.e.s de son agglomération. Nous constatons et alertons sans

discontinuer sur la misère de ces personnes vivant à la rue avec leurs enfants, sans trêve face à l’urgence de cette situation humanitaire catastrophique qui a vu en totalité 200 enfants vivre leur enfance et leur scolarité dans les rues de Rennes depuis cet été des Gayeulles 2021.

La question que nous voudrions poser à l’ensemble du conseil municipal , et tout particulièrement aux différents groupes qui constituent la majorité ; le groupe socialiste, démocrate, citoyens ; le groupe écologistes et citoyens, le groupe Génération-s, le groupe communiste, le mouvement radical ( social libéral) :

Acceptez-vous le renoncement assumé de la municipalité de gauche de la ville à ne laisser aucun enfant vivre dans les rues de Rennes ? car nous contrairement à la promesse de 2014 nous en avons vue 200 cette année !

Assumez vous le refus d’héberger des personnes en situation de précarité sanitaire, sociale , en situation de misère par votre politique volontariste de non-intervention, voire d’indifférence ?

Nous demandons aux différents groupes constitués de répondre à cette question et de s’engager pour défendre les principes de Fraternité/Sororité, d’égalité et de Liberté sur Rennes de ne plus jamais laisser cette situation se répéter. Nous réclamons une égalité de traitement entre réfugié.e.s :

Vous êtes en capacité d’ouvrir des bâtiments pour éliminer ce problème qui dure depuis trop longtemps sur Rennes.

Nous vous remercions pour votre écoute et vos réponses

Rassemblement et réunion publique de l’InterOrga de soutiens aux personnes exilées, Place de la Mairie, Lundi 16 mai à 17h

Exigeons des groupes du Conseil Municipal des positionnements clairs et faisons campagne pour la dignité et le respect de droits fondamentaux à Rennes pour toutes et tous

• ouverture d’un centre d’hébergement ouvert toute l’année, 24h/24, sans

aucune condition

• 300 places supplémentaires pour les solutions d’hébergement

d’urgence et la création des emplois pour accompagner l’accueil de touTEs

les réfugié.e.s

• Des logements dignes et pérennes pour touTEs

• Un accueil inconditionnel de touTEs les migrantEs quelle que soit leur origine

• La régularisation de toutes les personnes sans papiers

D’où que l’on vienne, où que l’on soit né.e.s, d’Ukraine, de Syrie, du Soudan, du Mali, ou de France, ou tout autre contrée, notre pays à nous s’appelle Solidarité !




Source: Expansive.info