Article
Global
Valide
publié
le mercredi 10 juin 2020 Ă  21:10 |

http://www.communisteslibertairescgt.org/Interdictions-de-manifester-La-rue-est-a-nous.html


La CGT, la FSU, Solidaires, le Syndicat de la Magistrature et le Syndicat des avocats de France dĂ©posent un recours devant le Conseil d’Etat. Une dĂ©marche juridique nĂ©cessaire mais dans tous les cas que Macron le sache, nous prendrons la rue quand nous voudrons  :

LibertĂ© de manifester : la santĂ© oui ! Le bĂąillon non !

Il ne suffit pas dans un rĂ©gime dĂ©mocratique de proclamer l’existence de droits politiques, Ă©conomiques, sociaux et culturels. Encore faut-il pouvoir les exercer effectivement.

Et l’un des moyens pour y parvenir, c’est en usant de la libertĂ© fondamentale que constitue le droit de se rassembler et de manifester dans l’espace public.

  •   Droit de Manifester

Le droit de manifester est un droit garanti par la Constitution de la République Française.

Alors mĂȘme que la libertĂ© de circuler sur notre territoire a Ă©tĂ© rĂ©tablie, que les bars-restaurants ont Ă©tĂ© rĂ©ouverts avec bien souvent plus de 10 personnes sur les terrasses, de mĂȘme que certains parcs d’attraction, que la reprise des cĂ©lĂ©brations religieuses a Ă©tĂ© autorisĂ©e, il n’est pas cohĂ©rent que les rassemblements – et donc les manifestations – Ă  plus de 10 personnes sur la voie publique restent purement et simplement interdits.

L’état d’urgence sanitaire ne peut plus le justifier dans la mesure oĂč les prescriptions d’ordre sanitaire nĂ©cessaires sont mises en oeuvre pour permettre de concilier la protection de la santĂ© et la libertĂ© de manifestation.

Il ne saurait ĂȘtre dĂ©rogĂ© au droit constitutionnel, fondamental individuel et collectif, que constitue le droit de manifester.

*   Alors que les Ă©lections municipales sont programmĂ©es (28 juin 2020), alors que les droits des salariĂ©-e-s sont menacĂ©s, alors que des choix cruciaux pour le monde d’aprĂšs doivent ĂȘtre dĂ©cidĂ©s, le confinement de notre libertĂ© d’expression ne peut nous ĂȘtre imposĂ© plus longtemps.

C’est pourquoi, les organisations syndicales CGT, FSU, SAF , Syndicat de la magistrature et Union Syndicale Solidaire, engagent devant le Conseil d’État une procĂ©dure de rĂ©fĂ©rĂ©-libertĂ© afin que toutes et tous puissent continuer Ă  jouir pleinement de leurs droits fondamentaux.

http://www.communisteslibertairescgt.org/Interdictions-de-manifester-La-rue-est-a-nous.html


Article publié le 11 Juin 2020 sur Nantes.indymedia.org