Novembre 10, 2020
Par ACRIMED
229 visites


« J’avais fait une promesse, qui Ă©tait celle de ne plus pouvoir diffuser les images des policiers et des gendarmes sur les rĂ©seaux sociaux. Cette promesse sera tenue puisque la loi prĂ©voira l’interdiction de la diffusion de ces images Â», rĂ©sume GĂ©rald Darmanin, interrogĂ© par Jean-Jacques Bourdin sur la proposition de loi relative Ă  la sĂ©curitĂ© globale.

Ce texte, les dĂ©puté·e·s LREM sont pressé·e·s de le faire passer, sans doute craignent-ils une levĂ©e de boucliers lĂ©gitime pour dĂ©fendre la dĂ©mocratie. Sinon comment pourrait-on expliquer que cette loi fasse l’objet d’une procĂ©dure accĂ©lĂ©rĂ©e ? Quelle urgence, en plein confinement, justifie cette attaque liberticide ?

DĂ©jĂ , en fĂ©vrier dernier, Mediapart rĂ©vĂ©lait que Christophe Castaner, Ă  l’époque encore ministre de l’IntĂ©rieur, envisageait de « contrĂŽler la diffusion de vidĂ©os montrant les violences policiĂšres Â», reprenant ainsi les revendications des syndicats de police les plus liberticides. L’information avait dĂ©jĂ  fait Ă  l’époque bondir les dĂ©fenseur·se·s des libertĂ©s publiques. Le ministre de l’IntĂ©rieur avait alors niĂ© Ă©tudier une telle loi, affirmation pourtant dĂ©mentie quelques heures aprĂšs par ses propres services.

Quelques semaines aprĂšs, en mai, c’était au tour des dĂ©puté·e·s LR, Éric Ciotti en tĂȘte, de ressortir cette idĂ©e du placard. Sans succĂšs.

Cette fois-ci, le texte pourrait bien ĂȘtre adoptĂ©. DerriĂšre cette nouvelle attaque contre les libertĂ©s fondamentales, les dĂ©puté·e·s LREM, dont Christophe Castaner et Jean-Michel Fauvergue, deux tĂ©nors de la majoritĂ© prĂ©sidentielle. Le gouvernement est clair, la proposition liberticide.

L’article 24 prĂ©voit en effet « un an d’emprisonnement et une amende de 45.000 € Â» pour sanctionner la « diffusion du visage ou tout autre Ă©lĂ©ment d’identification d’un fonctionnaire de police dans le but qu’il soit portĂ© atteinte Ă  son intĂ©gritĂ© physique ou psychique Â».

Nous, journalistes en devenir, professionnel·le·s de l’information, syndicats de journalistes reprĂ©sentatifs de la profession, associations de dĂ©fense des droits humains, avocat·e·s et usagers des mĂ©dias, tenons Ă  alerter l’opinion publique sur de telles menaces. Il en va de la libertĂ© de la presse et, plus largement, du droit d’informer et d’ĂȘtre informé·e.

En effet, un flou persiste sur cette notion d’« intention Â» de « nuire Ă  l’intĂ©gritĂ© physique et psychique Â». Cette partie de la loi vise sans doute Ă  tenter de rassurer, mais nous sommes nombreux Ă  ne pas ĂȘtre dupes.

Toutes les personnes qui ont dĂ©jĂ  filmĂ© et photographiĂ© les forces de l’ordre le savent : ces derniĂšres s’opposent rĂ©guliĂšrement, souvent violemment, Ă  la captation de leur image. Agressions, intimidations, garde Ă  vue, destruction du matĂ©riel : les exemples ne manquent pas, les victimes sont nombreuses.

Pourtant, Ă  ce jour, aucune loi particuliĂšre ne donne raison Ă  de tels agissements : les forces de police et de gendarmerie n’ont pas de droit Ă  l’image particulier lors des manifestations. Mais ne soyons pas naĂŻfs, cette nouvelle disposition ne pourra que rendre l’opposition de la police encore plus systĂ©matique, plus violente, peu importe le sens souhaitĂ© par le lĂ©gislateur.

Les dĂ©rives possibles avec un tel arsenal juridique sont inquiĂ©tantes. On connaĂźt la puissance d’instrumentalisation et de lobbying des syndicats de police. Si cette loi passe, qui peut affirmer que ces derniers n’exigeront pas des rĂ©seaux sociaux la censure de toute image d’abus policiers ? Un tel scĂ©nario est d’autant plus Ă  craindre que la loi française rend ces plateformes responsables des images « manifestement illicites Â» qu’elles ne censureraient pas aprĂšs signalement.

Nous le savons tous : Facebook , YouTube et Twitter n’iront pas jusqu’au procĂšs, ils prĂ©fĂšreront supprimer toutes les images dĂ©signĂ©es comme potentiellement sensibles. VidĂ©os de violences policiĂšres comprises, bien Ă©videmment.

Or, sans ces vidĂ©os, la rĂ©alitĂ© des abus policiers resterait trop souvent invisibilisĂ©e, niĂ©e dans son existence mĂȘme. Trop souvent, elle l’a Ă©tĂ© dans les quartiers populaires d’abord, puis dans les cortĂšges ou dans les diffĂ©rents lieux d’expression politique.

Ce sont nous, Ă©tudiant·e·s en journalisme, journalistes de terrain, associations de dĂ©fense des droits et observateur·rice·s rĂ©gulier·e·s de la police, qui les documentons et participons Ă  les visibiliser, via nos enregistrements, d’abord diffusĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux puis repris par les mĂ©dias traditionnels.

Les violences policiĂšres existent, nos images les attestent, les rendent rĂ©elles aux yeux de l’opinion. Ce alors mĂȘme que les autoritĂ©s françaises nient leur existence et persistent, une nouvelle fois, Ă  vouloir invisibiliser.

C’est ce contre-pouvoir, nĂ©cessaire en dĂ©mocratie, que le gouvernement et sa majoritĂ© parlementaire souhaitent enlever aux citoyen·ne·s, aux journalistes encore soucieux de dĂ©noncer ce qui ne va pas dans nos sociĂ©tĂ©s. La police doit agir sous la surveillance des citoyen·ne·s. MĂȘme devant les smartphones ou les camĂ©ras, si le public le juge nĂ©cessaire pour notre dĂ©mocratie.

Sans ces outils, sans celles et ceux qui les braquent, combien de violences policiĂšres auraient Ă©tĂ© passĂ©es sous silence ?

Bien souvent ces vidĂ©os, qu’elles soient le fait de journalistes, de citoyen·ne·s ou directement des victimes des abus policiers, peuvent aussi constituer des Ă©lĂ©ments de preuve pour la justice, comme pour la mort de CĂ©dric Chouviat ou d’Aboubakar Fofana.

Avec cette loi, et sans ces vidĂ©os, qui aurait entendu parler de GeneviĂšve Legay, militante pacifiste de 73 ans, gravement blessĂ©e Ă  la tĂȘte dans une charge policiĂšre d’une violence inouĂŻe ? Qui aurait entendu parler d’Alexandre Benalla si notre confrĂšre Taha Bouhafs n’avait pas diffusĂ© son visage sur les rĂ©seaux sociaux ?

Aujourd’hui, la prioritĂ© du gouvernement n’est pas de rĂ©soudre le problĂšme du lien entre la police et le citoyen, mais de s’attaquer Ă  la diffusion du message, en condamnant journaliste, manifestant.e ou habitant.e des quartiers populaires. Leur politique ? « Cachez ces violences policiĂšres que je ne saurais voir. Â»

Ne nous leurrons pas, ce projet de loi s’inscrit dans un contexte prĂ©Ă©lectoral oĂč la majoritĂ© prĂ©sidentielle court aprĂšs les quelques voix sensibles aux arguments sĂ©curitaires. En accĂ©dant aux demandes de certains syndicats de police, le pouvoir souhaite rendre toujours plus difficile l’accĂšs Ă  une information indĂ©pendante donc dĂ©rangeante, sur le travail de la police.

La force publique, au service de tous, doit ĂȘtre observable en tout temps, par toutes et tous ?

Dans un État dĂ©mocratique respectueux du droit international et de la libertĂ© d’informer, ce serait inutile.

Inutile de rappeler au pouvoir la nĂ©cessitĂ© de maintenir coĂ»te que coĂ»te ce droit, comme le rĂ©pĂštent l’Organisation pour la sĂ©curitĂ© et la coopĂ©ration en Europe, le rapporteur spĂ©cial des Nations unies sur la libertĂ© de rĂ©union et d’association ou encore la FĂ©dĂ©ration europĂ©enne des journalistes (FEJ) et le Centre europĂ©en pour la libertĂ© de la presse et des mĂ©dias (ECPMF), dans le code de la libertĂ© de la presse pour la police.

Alors que les manifestations et leurs observateur·trice·s sont de plus en plus rĂ©primé·e·s, nous nous inquiĂ©tons de voir le gouvernement cĂ©der Ă  ce point aux sirĂšnes liberticides lorsque celui-ci aurait dĂ» se tenir au chevet des 2.500 manifestants blessĂ©s en 2019. Notons Ă©galement que plus de 200 journalistes ont Ă©tĂ© empĂȘché·e·s de travailler, blessé·e·s ou mis en garde Ă  vue, depuis novembre 2018, lors d’opĂ©rations de maintien de l’ordre en France.

Filmer les agissements et les comportements des agents des forces de l’ordre, dans leur action, doit rester un droit ! Il en va de la libertĂ© de la presse, de la libertĂ© de manifester, de notre dĂ©mocratie.

Liste des signataires :

Organisations : Syndicat national des journalistes (SNJ) ; SNJ-CGT, syndicat national de journalistes de la CGT ; Acrimed, association de critique des mĂ©dias ; Ligue des droits de l’Homme ; Malik Salemkour, prĂ©sident de la LDH ; Pierre-Antoine Cazau, Observateur, prĂ©sident de la section de Bordeaux LDH ; Attac France ; RaphaĂ«l Pradeau, AurĂ©lie TrouvĂ© et Maxime Combes, portes-parole d’Attac France ; Peuple RĂ©voltĂ©, Collectif de Convergence des Luttes ; Fondation Copernic

Les personnalitĂ©s universitaires et en dehors du journalisme : Larrere Mathilde, historienne ; De Cock Laurence, historienne et enseignante ; Ludivine Bantigny, historienne ; Sebastian RochĂ©, directeur de recherche au CNRS ; Silyane Larcher, chercheure au CNRS, LĂ©vrier Alexis, MCF, historien de la presse ; Gilles J. Guglielmi, Professeur de droit public ; Pouget GrĂ©goire, prĂ©sident de l’association Nothing2Hide ; Vergiat Marie-Christine, ancienne EurodĂ©putĂ©e ; Elliot Lepers, le Mouvement ; Smidt Chloe, observatrice des droits de l’homme ; JĂ©rĂŽme Graefe, juriste, observateur de l’Observatoire parisien des libertĂ©s publiques ; Avert Erik, universitaire ; Rain Simono, juriste

RĂ©dactions et collectifs de photographes/journalistes : Collectif REC, Reporters en ColĂšre ; Kelaouiñ, collectif de journalistes pour la libertĂ© d’informer en Bretagne ; Collectif Presse-Papiers ; SociĂ©tĂ© Des Journalistes de LeMĂ©dia TV ; La rĂ©daction de Reporterre, La rĂ©daction du journal Fakir ; La rĂ©daction de Radio Parleur, le son de toutes les luttes ; La rĂ©daction de La Meute , un mĂ©dia pour photographier le social ; La rĂ©daction de Bastamag, mĂ©dia indĂ©pendant ; La rĂ©daction de la RelĂšve et la Peste ; Rapports de force ; Rue89Lyon ; Polka Magazine ; Collectif OEIL ; Tendance Floue, collectif de photographes ; Collectif Prism ; Primitivi, tĂ©lĂ©vision de rue ; La Mule du Pape, mĂ©dia indĂ©pendant ; Collectif Gerda

Signature journalistes  : Taha Bouhafs, journaliste Ă  LĂ -bas si j’y suis ; Valentin Gendrot, auteur de “Flic” ; Soudais Michel, RĂ©dacteur en chef adjoint de Politis ; Debove Laurie, rĂ©dactrice en chef de La RelĂšve et la Peste ; Mathieu Molard, rĂ©dacteur en chef de StreetPress.com ; InĂšs Belgacem, red-cheffe adjointe Ă  StreetPress ; Rousseaux AgnĂšs et Sophie Chapelle, journalistes Ă  Basta ! ; Nicolas Mayart, journaliste au MĂ©diaTV ; JĂ©rĂ©my Paoloni, photographe ; Maxime ReyniĂ©, journaliste, crĂ©ateur de maintiendelordre.fr ; Ulysse LogĂ©at, Photo-Reporter Ă  Taranis News ; Wilfrid EstĂšve, photographe et directeur de l’Agence Hans Lucas ; Alain Genestar, journaliste et directeur de publication de Polka Magazine ; Bruno Barbey, Photographe Magnum Photos ; SebastiĂŁo Salgado ; Olivier Culmann, photographe ; Louis Witter, photojournaliste ; Yann Levy, photojournaliste ; StĂ©phane Trouille, reporter vidĂ©aste ; Martin Bodrero, journaliste co-fondateur de Radio Parleur ; Walid Salem, journaliste et directeur de publication Rue89 Bordeaux ; Alexis Kraland, journaliste ; GaĂ«l CĂ©rez, rĂ©dacteur en chef de MediacitĂ©s Toulouse ; Nnoman Cadoret, photoreporter – collectif OEIL ; Julien Pitinome, photo reporter – collectif OEIL ; ThĂ©o Giacometti, photojournaliste ; HascoĂ«t Julie, photographe membre de l’agence Myop ; LamoulĂšre Yohanne, photographe ; Michele Gurrieri, directeur de la photographie ; Baya Bellanger, journaliste et rĂ©alisatrice de documentaire ; Jean-Marie Leforestier, journaliste Ă  Marsactu ; ValK, photographe ; Tixador LĂ©o, graphiste Ă  Le MĂ©dia TV et journaliste ; Tulyppe, photo-journaliste ; Patrice Nice journaliste et photographe indĂ©pendant ; Fastre Sandra, photographe ; Estelle Ruiz, Studio Hans Lucas ; Sylvain Ernault, journaliste ; Blot Tiphaine, JRI ; Amanda Jacquel, journaliste indĂ©pendante ; Pauline Achard, journaliste Ă  Liberation ; Toufik-de-Planoise, correspond local de presse Factuel.info – Radio BIP/MĂ©dia 25 ; HARDOY, Matthias, journaliste ; Jeanne GOBIN, photojournaliste ; Ptak Guillaume, journaliste ; ThĂ©ophile Pouillot-ChĂ©vara, Photojournaliste ; Alexandra Lassiaille, journaliste ; Baptiste Soubra, Photographe ; Lyafori Imane, Journaliste ; LĂ©o Lefrançois, journaliste ; DaphnĂ© Deschamps, journaliste ; Thomas Clerget, journaliste ; Romain Boyer, photographe indĂ©pendant ; Lily Blue, photographe indĂ©pendante ; Eloise BAJOU, journaliste/photojournaliste ; Bastien Lion, journaliste ; Gaspard Flamand, journaliste ; Gazzoti Julie, photoreporter indĂ©pendante ; Marine Regini, journaliste ; Camille EstĂšve, journaliste ; ClĂ©mentine Semeria, iconographe ; Ljubisa Danilović, photographe ; Thomas Baron, Photographe indĂ©pendant ; MaĂ«lle Benisty, journaliste ; Julien Lormier photographe ; Christian Badger, photographe ; Thomas Hakenholz, vidĂ©aste ; Cauhepe Pauline, Journaliste indĂ©pendante et photographe ; Escrihuela MĂ©line, journaliste ; Anne Paq, photographe ; Louisa Benchabane, journaliste ; ClĂ©mentine Bonnet, photographe ; Kevin Piotrowski, journaliste ; Gabriel Pacheco, Photo-Reporter ; MollĂ© Nicolas, journaliste ; Auriane Duroch-Barrier, journaliste ; Philippe Borrel, auteur et rĂ©alisateur de films documentaires ; Lily Jaillard, journaliste ; Matthieu Chassain, pigiste ; RaphaĂ«l Kessler, photographe ; StĂ©phane Lavoisard, journaliste ; Pierre Salard, journaliste ; Liponne Nicolas, Photojournaliste ; Coissac NoĂ©mie photographe ; Crouzillat HĂ©lĂšne, rĂ©alisatrice ; Antoine de Raigniac, photojournaliste ; Maxime Buchot, journaliste ; Simon Abraham, journaliste ; Antoine Medeiros, journaliste ; Jean-Francois Fort, photographe ; Padovani Ugo, photographe ; Raillard Quentin, journaliste ; Justine Canonne, journaliste ; Antoine Atthalin, Resp. Communication Radio Parleur ; Tanguy H., journaliste ; Souteyrat Mathias, journaliste ; Vincent Kelner, journaliste ; Jean Saint-Marc, journaliste ; Gonon-Guillermas Georges, photographe ; Margaux Dzuilka, journaliste ; Etienne Cornec, journaliste ; Roche Mathilde, journaliste ; Fares El Fersan, photographe ; Rahmil David-Julien, journaliste ; Allag-Morris Safia journaliste ; Fares Lydia, photojournaliste ; Louis Claveau – JRI ; Laura poli, journaliste ; Marine Vlahovic, journaliste ; Bonhoure Matthieu, journaliste ; Maud Charlet, journaliste ; Emmanuel Davila, journaliste ; Dominique Faye, journaliste honoraire ; AĂŻt Ouariane Maria, journaliste ; Coline Charbonnier journaliste ; Barriaux CĂ©line, enseignante ; HervĂ© Bossy, photographe ; Pierre Isnard-Dupuy, journaliste ; Anne-Claire Veluire ; David Hury, journaliste et photographe ; IliĂšs Hagoug, journaliste ; HĂ©lĂšne Servel, journaliste indĂ©pendante ; BĂ©atrice Turpin, JRI et rĂ©alisatrice de documentaires ; Hubinet Nina, journaliste ; Campitelli Nicolas, journaliste ; Sophie Eyegue, journaliste alternante ; LeĂŻla Beratto, journaliste ; Thierry NoĂ«l-Guitelman, journaliste honoraire ; BenoĂźt GILLES, journaliste ; Juliette Vincent Seignet, journaliste ; Clara Monnoyeur, journaliste ; HĂ©lĂšne Bourgon, journaliste ; Sandrine Lana journaliste ; Charlotte Machado, journaliste ;Christophe Noisette journaliste ; Minault Eve, rĂ©alisatrice de documentaires ; Julien Vinzent, journaliste ; Juliette Cabaço Roger, journaliste ; Gwenvael Delanoe, journaliste ; Zinzius Quentin, journaliste ; Carayol RĂ©mi journaliste indĂ©pendant ; Nolwenn Weiler, journaliste ; Laura Diab, journaliste ; Alexis Montmasson, journaliste ; Romain Bouvet,journaliste ; Alexis Montmasson, journaliste ; Thomas Gropallo, journaliste ; Philippine Kauffmann, journaliste ; Simon Becquet, journaliste ; Valentin Monnier, journaliste ; Hadrien Degay Delpeuch, Graphiste & Musicien ; ChloĂ© Dubois, journaliste indĂ©pendante (Collectif FOCUS) ; Matthieu Lacroix, photojournaliste ; William Zarour, directeur de production ; Pierre France, journaliste ; Slick Marie-Claude journaliste ; Lio Viry, journaliste ; Bourboulon Isabelle ; Larminach Guylaine – Auteur ; Hippolyte Radisson, journaliste ; Michel Desbordes, journaliste ;

Etudiant.e.s en journalisme : Quentin Saison, photographe pour Hans Lucas ; Juliette Moinet-Marillaud, photographe ; Laurent Agbezouhlon ; Kilian Le Bouquin ; ThĂ©o Borne ; Lisa Noyal, ; Christophe Hosebian-Vartanian ; Alice Labro-Terrier ; Martin Esposito, journaliste vidĂ©o ; Quentin Danjou ; Alexandre Keirle ; Agathe Marty ; Romane Parrado ; Multeau ZoĂ© ; Emma Saulzet ; ChloĂ© Lavoisard ; Alicia Feras ; Juliette Thoman ; Chazal Marion ; Elisa Zanetta ; Benjamin Watelle ; Em Rivet ; Fanny G ; ÉlĂ©onore Pointeau ; Durieu, An Nam, ; Rose-AmĂ©lie BĂ©cel ; Morgan Prot ; Julia Pellegrini ; JoĂ«l Miranda ; Pechkechian Laure ; Delcourt MaĂŻa ; Maio Valentin ; Emma Challat ; Lou MomĂšge ; Lauryne Guignard ; Pauline Roussel ; RĂ©my Adrian ; Larcade Flavien ; Loek AurĂ©lie ; Marjolaine Roget ; Maxime Dubernet ; Bouraoui Alice ; Bensana Jean ; Emilie Jullien ; Dounia Mahieddine ; Surmaire LĂ©a ; SolĂšne Guili ; Klervie Vappreau ; LĂ©o Roussel ; Aouregan Texier ; Armand Patou ; Myriam Aloegninou ; Guiomard Morgane ; Thomas Imbert ; Tom Bertin ; Trihan Lucile ; Rania Gabel ; InĂšs Khiari ; MaĂ«llyss Hedin, ; Gilles BĂ©nĂ©dicte ; Marthe Dolphin ; Lerond-Dupuy Juliette ; Marine Ledoux ; BERGE-CIA Pierre ; Quentin Bral ; Lucile chaussoy ; Justine Brichard ; Corentin Alloune ; Julie Malfoy ; Chrystal Delfosse ; Julien Errard ; Pauline Gardet ; Emilien Roy ; Essindi Ivan ; Bastien David ; Pieragnoli HĂ©loĂŻse ; Eva Massy ; Nolwenn Autret ; Leslie Larcher ; Kron Pierre ; Tanguy Roman Clavelloux ; AngĂšle Delbecq ; ElĂ©a Morel ; Isma Le Dantec ; HĂ©loĂŻse Bauchet ; NOURY Mara ; Amel Zakian Gow ; Germain BaslĂ© ; LĂ©a Dandois ; Lena Gomez ; ChloĂ© Cenard ; James-Nicolas de Sade ; Marguerite De Lasa ; Juliette Bourgault ; MĂ©lodie Taberlet ; Cousin Victor ; Jules Pilorge ; Leproux Tiphaine ; Tovmassian Mariam ; Lucile Perrone ; Louis Haeri ; Colin Ancel ; Jeanne Spicarolen ; Papeghin Marie-Stella ; Charles Fandre ; InĂšs Sabatier ; Selli, Manon ; Camille Bluteau ; Bertille Dreuillet ; SolĂšne GardrĂ© ; AlizĂ©e Chebboub ; Hillairet Sashah ; Lolla Sauty ; Valentin Garnier ; Mathieu Barrere ; Alice Bouviala ; Nina Droff ; Nicolas Portnoi ; LĂ©opold Picot ; Mehdi Laghrari ; LĂ©o Da Veiga ; Juliette Coulais ; Elio Bono ; Le Coz Yohann ; Gueuti CĂ©lia ; Mathis Boronat ; BaudĂ© MaĂ«l ; Sort Marius ; Saligot Guillaume ; Germain Michelet ; Emeriau Colyne ; Merlin Lambert ; Laudet Esther ; Myriam Renaud ; Fabien Briand ; CĂ©lia Consolini ; Sarah Ziai ; Charlotte Joyeux ; Lison Bourgeois ; Sionneau Efflam ; Valentin Stoquer ; Valentin Machard ; François Boyer ; El-Hassan Moulay ; Violette Vauloup ; Marie Gasnier ; Kevin Helies ; Wassila ; Marine VeillĂ© ; KoupaĂŻa Rault ; Moal Morgane ; THEO Bessard ; Anna Bonnemasou Carrere ; OphĂ©lie Boussadoun ; Marine Salaville ; Floriane Padoan ; Romane Rosset ; PĂ©nĂ©lope Navarro ; Anastasia Nicolas ; Jeanne Le Bihan ; Laura Le Strat ; Maxime Asseo ; RaphaĂ«l Lardeur ; Thibault Lacoux ; ; ThĂ©o Putavy ; Pauline Senet ; Philippine Thibaudault ; TimĂ©o Guillon ; ElĂ©a Tymen ; Margaux Harivel ; Juliette Brossault ; Émilie Tollet ; Oriane Cuenoud ; Alexis Souhard ; StĂ©phane Duprat ; Aziliz Peaudecerf ; Aurore Thibault, photographe




Source: Acrimed.org