Avril 26, 2016
Par Mille Babords
14 visites


Le vingtième siècle a été habité par l’idée de révolution, avec ses espoirs et ses désillusions. Cette idée, héritée du 18e siècle, puisait son énergie dans l’indignation et la souffrance résultant des injustices. C’est pour en terminer avec l’exploitation de l’homme par l’homme que se mobilisaient les forces révolutionnaires.

A travers les luttes sociales du 19e siècle il s’agissait pour la classe ouvrière de l’époque non seulement de lutter contre les injustices sociales mais aussi et surtout de lutter pour gagner le droit à la parole politique, obtenir la reconnaissance du droit à revendiquer.

L’obtention de la reconnaissance du droit de la classe ouvrière à intervenir en politique n’a pas été facile du tout. Des manifestations et des grèves ont existé dès le début du 19ème siècle, néanmoins la reconnaissance du droit à revendiquer n’a été effective que vers le milieu du 20ème siècle.




Source: