Rappel : le 18 mai 2019, jour de lutte contre l’homophobie, une douzaine de militants d’extrême-droite et étudiants à l’ICES attaquent un stand LGBT. Une vidéo du centre LGBT de Vendée montre le groupe traversant violemment le rassemblement en scandant ’Homo-folie ça suffit’, arrachant drapeaux et ballons et renversant des grilles d’exposition.

Lundi 9 septembre 2019, dix militants ont été condamnés pour « entrave à la manifestation » mais le délit « d’injure publique à raison de l’orientation sexuelle » n’a pas été retenu. Non content de ce résultat, déjà injuste, les militants soutenus par leurs parents aisés ont fait appel. Hier, le verdict est tombé : relaxe générale dont l’annulation des condamnations pour entrave à la manifestation. Encore une autre preuve que nous n’avons rien à attendre de la « Justice ».

Pour en savoir plus sur les individus impliqués dans cette attaque et l’école ICES dont ils sont issus : voir cet article publié sur Indymédia Nantes.

Voir aussi la page Facebook du Centre LGBT de Vendée.


Article publié le 03 Juil 2020 sur Basse-chaine.info