Octobre 24, 2016
Par Zone À Défendre
48 visites


Risques accrus d’attaques dans les jours et semaines qui viennent.

Merci de nous signaler toute information sur d’éventuelles présences de flics ou d’engins de travaux autour de la ZAD au numéro d’urgence : 06 43 92 07 01 (pour contact presse uniquement : 06 95 06 81 49). Nous faisons appel à votre vigilance.

Les infos d’urgence qui tournent sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours confirmées. Restons vigilants, mais évitons de crier au loup ! Ca nous permettra de réagir rapidement. Avant de faire tourner une info, merci de contacter par mail ou téléphone la ZAD et/ou l’ACIPA pour vérification. Si nous estimons que la menace est immminente et réelle, nous le ferons savoir par un message commun sur les diverses listes, sur le site de la ZAD et sur celui de l’ACIPA. En attendant, nous invitons chacun à prendre avec recul les messages et rumeurs circulent par ailleurs et par d’autres biais.

Evitons de faire tourner des rumeurs. Merci d’avance !

Les risques d’expulsion étant élevés nous réactivons une liste de dons possibles, consultable ici.

Pour vous inscrire/désinscrire à notre mail liste pour les nouvelles, communiqués, alertes, etc


Depuis fin septembre des rumeurs d’expulsion plus ou moins imminente circulent sur la ZAD. Nous savons que les hôtels de la région ont été réservés, plusieurs témoignages directs confirment que les “forces de l’ordre” se sont vues interdire de poser des vacances de fin septembre à fin octobre. On parle de matériel militaire prếté à la gendarmerie. Mercredi 14 septembre, le préfet de Loire-Atlantique, a signé deux arrêtés portant sur la destruction du campagnol amphibie, rendant possible le début des travaux. Nous restons serein-e-s mais vigilant-e-s, et vous invitons à faire de même.


INFOS EXPULSIONS CALAIS :

On va relayer des infos sur les expulsions de la “jungle” de Calais. Une page spéciale sera mise à jour quotidiennement.


Lundi 24 octobre

- les flics sont malheureusement occupés à Calais, le ciel est bien gris et mouillé ce matin ici. On rappel une page spéciale




Source: