L’Etat indien a lancé depuis plusieurs années une offensive militaire, policière et paramilitaire appelée « Opération Green Hunt », officiellement dirigée contre la guérilla maoïste, mais réprimant toutes les résistances populaires. Par milliers, les militants des forces de résistances sont assassinés ou emprisonnés : membres du PCI(maoïste) et de son armée de guérilla, villageois indigènes (adivasis) qui refusent les expropriations de leurs terres au profits de grandes exploitations minières, militants défendant les minorités contre le fascisme du BJP brahmanique au gouvernement, etc. Dans les prisons, plus de 10.000 prisonniers et prisonnières politiques font face à toutes sortes de harcèlements, tortures, viols, dénis de caution, et conditions de vie inhumaine.

Ce samedi, dans le cadre de la semaine internationale d’action, nous avons été taguer un STOP GREEN HUNT sur l’ambassade d’Inde à Bruxelles, 217 chaussée de Vleurgat à 1050 Bruxelles, en solidarité avec les résistances populaires en Inde.