Si les maisons construites à Calais se font détruire, nous détruisons l’infrastructure répressive, à Marseille comme n’importe où ailleurs.

En réponse aux destructions et aux attaques contre la Jungle de Calais, nous avons brûlé une camionette de Cofely – GDF Suez, qui profite de la gestion des soi-disant “migrants” en participant à la construction de centres de rétention en France et en Italie, le vendredi 4 mars dans le quartier de Baille.

La lutte contre toutes les frontières, les Etats et la société d’exclusion et d’expulsion continuera !

Pour une vie solidaire.

H.i.H.i.H.i

(Hiboux Insomniaques à l’Humeur Internationaliste et à l’Humour Incandescent)