Octobre 24, 2021
Par Le Numéro Zéro
320 visites


Vendredi 3 décembre, à 20h
Au Méliès Saint-François, 8 rue de la Valse, Saint-Étienne.

20h – Séance GENRE ET MIGRATIONS

En présence de l’équipe du film, de l’association TransAide qui accompagne les personnes transgenres ou en questionnement transidentitaire et de Aurore Stéphanoise, association d’accompagnement et d’hébergement pour jeunes LGBTI+, notamment migrants.

Shelter : Farewell to Eden (2019, Italie, 1h21) de Enrico Masi

Shelter : Farewell to Eden (2019, Italie, 1h21) de Enrico Masi

Pepsi est une personne en permanente transition, qui recherche une stabilité professionnelle, en tant qu’aide-soignante. À cause de son engagement politique, elle doit fuir les Philippines. Elle travaille pendant plus de dix ans comme infirmière en Libye, sous le régime de Kadhafi. À cause des discriminations sexuelles, elle a dû suivre le flux de réfugiés. En demandeuse d’asile, elle a fait face aux institutions européenne. En Italie, elle a finalement obtenu une reconnaissance de son statut pour la première fois. Son voyage a continué vers la France, à Paris, où elle se crée une nouvelle identité, et trouve du travail clandestin comme masseuse, tout en logeant dans des espaces réduits avec d’autres réfugiés du monde entier. Son récit hors champ s’apparente à une parabole d’une époque post-coloniale, où les paysages de l’Europe se confrontent à son histoire personnelle.

Samedi 4 décembre
A l’Amicale Laïque de Tardy (Théâtre)
Prix libre

11h – CINÉMA, KÉBABS ET QUARTIERS

Rue des Kebabs

Après la diffusion de documents sonores (podcasts de 20 min.) et du film (15 min.) qu’elle a réalisés dans le cadre de sa recherche « Rue des Kebabs », Catherine Gauthier présentera son travail de recherche et de documentaire sur la question de la place des Kebabs dans l’aménagement de la ville et les relations de sociabilité en région Auvergne Rhône Alpes. Discussion suivie d’un déjeuner kébab, sur place.

14H – MINEURS ISOLÉS, QUEL ACCUEIL ?

Débat animé par la réalisatrice, la Cimade, La Maison Solidaire et le « Collectif pour que personne ne dorme à la rue ».

Green Boys (2019, France, 1h12) de Ariane Doublet

Green Boys (2019, France, 1h12) de Ariane Doublet

Alhassane, 17 ans, a quitté la Guinée et arrive seul en France après un éprouvant périple. Accueilli dans un village en Normandie, il rencontre Louka, 13 ans. Entre les deux garçons une amitié naît et s’invente jour après jour. Ce qui les sépare les lie tout autant que ce qui les unit. Durant l’été, ils construisent une cabane sur la falaise qui surplombe la mer. Comme une zone de liberté, elle sera un lieu secret de l’enfance et le refuge des blessures.

16h – TROUVER ASILE

En présence des réalisateurs et réalisatrice Olivier Roché, Laure Grac, Steve Ollagnier.

C’est libre ? (2021, France, série de 6 courts-métrages de 5 min.) de Olivier Roché et Laure Grac,

Série documentaire sous forme de diaporamas sonores. Chaque épisode raconte l’histoire d’un lieu de vie de demandeurs d’asile ou de mineurs non accompagnés en France. Dans des squats d’habitation, dans un CADA, ou chez des citoyen.nes solidaires, ces courts métrages brossent le portrait de ces lieux et de ses habitants.

A priori (2021, France, 21 min.) de Steve Ollagnier

Portrait de cinq mineurs isolés, réalisé à Saint-Étienne avec les jeunes du foyer Clairvivre pour jeunes travailleurs. Les jeunes racontent leurs parcours d’exil et leur vie ici et maintenant.

18h – À TRAVERS LES FRONTIÈRES

Tente 113, Idoméni (2020, Suisse, 18 min.) de Henri Marbacher

Tente 113, Idoméni (2020, Suisse, 18 min.) de Henri Marbacher

Agìr, un jeune homme de 19 ans, raconte son parcours de migrant. C’est l’histoire d’un voyage de la Syrie à la Suisse qui s’échelonne sur plusieurs années, se précipite de bateaux en bus, s’attarde de cabanes en mosquées, traverse camps et frontières.

Begzor, Begzar (2019, France, 59 min.) de Bijan Anquetil

Begzor, Begzar (2019, France, 59 min.) de Bijan Anquetil

Après un premier film, Bijan Anquetil retrouve Hamid et Sobhan, amis arrivés clandestinement d’Afghanistan, que la vie en Europe a séparés. Le premier est devenu réfugié politique. Le second, de tentatives en déportations, continue de chercher sa place. Begzor Begzar est la chronique mélancolique de deux destinées arbitraires. Passer les frontières, crier sa rage… Réaliser un film ensemble malgré ce qui nous sépare. « Begzor Begzar » : « Laisse-moi et poursuis ton chemin » comme le dit la chanson qui donne son titre au film.

21h – TROUVER REFUGE

En présence de la réalisatrice Muriel Cravatte.

Demain est si loin (2020, France, 1h28) de Muriel Cravatte

Demain est si loin (2020, France, 1h28) de Muriel Cravatte

Chaque jour, des exilés tentent de traverser la frontière franco-italienne à pied pour rejoindre la France, empruntant des itinéraires de montagne dangereux pour échapper aux traques policières. Arrivés à Briançon, ils sont accueillis pendant quelques jours au Refuge Solidaire, hébergement d’urgence géré par des bénévoles. Entre harcèlement policier et criminalisation, les solidaires qui viennent en aide aux exilés s’organisent pour continuer à agir.

Dimanche 5 décembre
À l’Amicale Laïque de Tardy (Théâtre)
Prix libre

14h – SANTÉ MENTALE ET INTERPRÉTARIAT

En présence du réalisateur, du COMÈDE (Comité pour la santé des exilés), et de François Roussel, psychiatre bénévole au Comède.

Avec les mots des autres (2020, France, 1h13) de Antoine Dubos

Avec les mots des autres (2020, France, 1h13) de Antoine Dubos

À l’accueil de jour de Chambéry, l’Équipe Mobile Précarité et Psychiatrie reçoit des demandeurs d’asile en consultation. Ils viennent y déposer leurs mots, s’efforcent de nommer leurs souffrances, d’évoquer leurs cauchemars et leurs peurs, laissant échapper un sanglot, un cri de colère. Entre le monde des soignants et celui des patients, les interprètes jouent le rôle de passeurs, tentant de rendre au langage sa force et sa singularité. De séance en séance, les exilés cherchent à se réapproprier leur récit et esquissent leur reconstruction.

16h30 – DE SQUATS EN HÔTELS, LUTTER POUR UN HÉBERGEMENT DÉCENT

En présence de la réalisatrice.

Tidiane (2019, France, 56 min.) de Laure-Anne Bomali

Tidiane (2019, France, 56 min.) de Laure-Anne Bomali

« Dans une petite chambre d’hôtel de la zone commerciale des Lisses près d’Evry, j’apprends à connaître Tidiane. J’écoute ses coups de gueule, je participe de ses éclats de rire. Nous sommes en 2006. Tidiane est un des « 1000 de Cachan » : un ancien occupant de ce que les journalistes de l’époque nomment le « plus grand squat de France ». Tidiane a 23 ans. Il est ivoirien. Il a fui la guerre en laissant derrière lui ses deux enfants. Dans cette chambre d’hôtel, Tidiane attend papiers et logement et se demande de quoi son avenir sera fait. Débute alors le récit d’onze années de vie. »

18h30 – DROITS DES ÉTRANGERS, DANS LE BUREAU DES AVOCATS

Avant-première en présence du réalisateur, de la Cimade et d’avocat.e.s spécialisés en droit des étrangers.

Maîtres (2021, France, 1h27) de Swen de Pauw

Maîtres (2021, France, 1h27) de Swen de Pauw

Christine Mengus et Nohra Boukara sont avocates. Elles sont spécialisées en droit des étrangers, un des domaines de leur profession en proie à des difficultés toujours plus nombreuses. En huis clos dans le quotidien de leur cabinet, restitué avec les moyens du cinéma direct, se développe un récit inédit sur la problématique des réfugiés et des migrations. « La justice c’est une machine qui balaye ce qui dépasse de la norme et en particulier les petits. C’est bien beau de dire que nul n’est censé ignorer la loi, mais la plupart des gens ignorent leurs droits. L’enjeu, il est là ».

P.-S.

Programme complet avec :

- Lundi 18 octobre, VILLEURBANNE : Lancement des rencontres sur la question du droit des étrangers

- Du 26 au 31 octobre, LYON – thématiques : Mardi : « Traversée des frontières » / Mercredi : « Déplacements, Allers-Retours et Déchirements » / Jeudi : « Nouvelles perspectives, regards singuliers » / Vendredi : « Travailleuses immigrées » / Samedi : « Des migrations à la radio » / Dimanche : « Amour, vie et luttes dans les quartiers populaires »

- Du 25 au 29 novembre, MARCOUX & BOËN-SUR-LIGNON : thématique « Regards sur l’hospitalité »

- Du 3 au 5 décembre, Saint-Étienne : thématiques « genre et migrations », « mineurs isolés », « trouver asile », « frontières », « accès aux droits », « santé mentale »




Source: Lenumerozero.info