Ils ont voulu sortir Macron !

Sous prétexte que ce premier de cordée ne comprenait rien aux enjeux environnementaux, ils ont décidé de le promener. Alors ils sont rentrés dans des salles de conseil municipal, ils ont décroché son portrait, au vu et au su de tout le monde, sans se cacher. Ils l’ont emmené dehors pour qu’il puisse voir. Ça n’a pas plu. Les serviteurs du très-haut ont considéré cette petite promenade comme un acte terroriste ! D’où, interpellations, interrogatoires, gardes à vue et procès ! On ne touche pas aux portraits du prince.

75 militants ont été auditionnés. 24 sont poursuivis. Voici la liste des procès prévus.
28 mai Bourg en Bresse, 26 juin à Strasbourg, 2 septembre à Lyon, 9 octobre à Mulhouse et le 4 novembre à Grenoble

Certains mal-pensants, vont jusqu’à dire que Marine LePen arrivant au pouvoir n’aura pas besoin de faire voter de nouvelles lois répressives.

Tout est là !

Ne les laissons pas seuls !


Article publié le 23 Mai 2019 sur Monde-libertaire.fr