Il y a 200 Ans, le 5 mai 1818, à Trèves en Allemagne, naissait Karl Marx.

Économiste, historien, philosophe… l’analyse qu’il produira, de la société capitaliste naissante et de ses contradictions et de l’Histoire de la lutte de classes, va donner un souffle nouveau à la Philosophie et à la manière d’analyser et de transformer la réalité.

L’œuvre de Marx n’a pas marqué l’Histoire que par sa pertinence, mais par le bond qualitatif qu’il constitue tant pour l’Histoire de la pensée que pour le mouvement ouvrier. Il ne s’agît plus de penser le socialisme idéal, l’utopie, mais de parvenir à sa réalisation concrète, il ne s’agît plus, comme le disait Marx lui-même à propos des philosophes, d’interpréter le monde, mais de transformer : c’est ce que tâcherons de faire ceux qui, à l’aide de la pensée de Marx vont entreprendre de construire un monde Nouveau. En Russie, en Chine, au Vietnam et dans bien d’autres pays les Marxistes poseront les bases d’une société nouvelle, et d’une Révolution mondiale.

Si aujourd’hui il est commun, en raison de son prétendu « échec », de balayer d’un revers de main la totalité de cette expérience concrète pour faire de Marx un penseur de l’absolu, isolé du réel et de la pratique, il s’agît pour nous de montrer au contraire comment cette pensée a réussie à armer le mouvement révolutionnaire par le passé et comment elle peut continuer à l’armer aujourd’hui.

En d’autres termes, que signifie, à l’heure où le capitalisme se prétend triomphant mais pourris sous nos yeux, être Marxiste aujourd’hui.

Collectif Rouge Marseille (CRM), 43 rue Félix Pyat 13003 Marseille