Il va être père, il allait se marier… la préfète tente de l’expulser

Aly Diawara, Guinéen, est en France depuis novembre 2015. Il vit avec sa compagne, Ingrid Berthet, depuis juin 2018.

Ensemble, ils ont construit une vie de famille, entourés d’amis. Aly s’est engagé dans une association et dans le club de football d’Amboise où il gère l’équipe senior.

Avec sa compagne, ils ont voulu se marier mais un maire, sans même les rencontrer, en a décidé autrement en faisant une suspicion de mariage blanc.

Débouté du droit d’asile, Aly a été assigné deux fois à résidence. Pendant ce temps, une enquête sociale a été faite pour vérifier la fiabilité de son union avec sa compagne. Avant de recevoir les conclusions de celle-ci, Aly a été emmené mercredi 27 novembre au centre de rétention à Rennes.

Vendredi 28 novembre, il est passé devant le juge des libertés et de la détention qui a refusé sa remise en liberté. Un laissez-passer a été demandé à l’Ambassade de Guinée pour l’expulser dans son pays.

Aly risque donc d’être expulsé dans les prochains jours. Sa compagne est enceinte de 4 mois.

Sa famille, ses amis, des associations, les membres du Club de football d’Amboise, demandent que sa situation soit à nouveau étudiée.

Une pétition est disponible ici : Non à l’expulsion d’Aly Diawara.


Article publié le 06 Déc 2019 sur Larotative.info