Alors que les grèves des surveillants pénitentiaires se poursuivent, notamment à Condé-sur-Sarthe, quelques ressources pour ne pas oublier que les premières victimes des taules sont les prisonnier-ères.


à lire ailleurs

/