Décembre 9, 2020
Par Les Enrages
350 visites


Il est parfaitement possible de détester la Police en tant qu’institution armée supplétive d’un Etat policier entièrement au service de la classe possédante du pays.

La Police est principalement chargée de faire accepter aux pauvres cette société faite entièrement au service des riches. La Police traque sans relâche les voleurs de scooters pendant que, chaque année, plusieurs centaines de milliers de patrons, de commerçants, d’indépendants, d’artisans, de restaurateurs, de patrons de boites de nuit fraudent l’impôt à hauteur de plus de 100 milliards, estimation basse, fraudeurs qui ne sont, pour la plupart, jamais inquiétés par la Police.

Il est nécessaire et vital de détester le racisme d’où qu’il vienne, y compris et surtout quand il vient de la Police, notamment parce que le racisme a été créé et inventé de toute pièce par la bourgeoisie au but de semer la discorde au sein de la masse des exploités.

Il est possible de détester la Police parce qu’elle est animée, pour plus de la moitié d’entre-elle, par des votants Le Pen, qui est à la tête d’un parti raciste et fasciste.

Il est possible de haïr la Police en raison des milliers de violences policières qui ont été perpétrées ces dernières années dans la rue et dont le net marchand garde une trace précieuse.

Il est donc possible de détester la Police pour cette forme de folie religieuse confinant au déni pur et simple, affirmant qu’il n’existe ni racisme, ni de policiers violents et qui vaudrait à certains, dans d’autres circonstances, l’opportunité de finir en HP.

Il est possible de rire de façon sarcastique de ces policiers qui, une fois de plus, ont pris leur arme de service pour aller perturber la circulation, comme ces policiers fascistes s’étaient mobilisés aux Champs Elysées une année avant le mouvement d’extrême droite des Gilets Jaunes, mouvement putschiste auquel là encore, de nombreux policiers armés ont participé.

Non, il faut principalement détester la Police car 90% votent à droite et à l’extrême droite, c’est-à-dire qu’ils votent dans le camp du grand patronat ou, en votant Le Pen, dans le but d’abattre la démocratie et la République en France et de mettre une dictature à la place.

Il faut impérativement détester la Police non seulement parce que plus de la moitié vote pour mettre une dictature en France mais surtout parce qu’ils ont les ennemis fondamentaux de l’immense majorité des travailleurs qui sont des salariés.

93% des travailleurs français sont des salariés et sont donc soumis au régime du salariat et notamment aux horaires légaux de travail en vigueur.

Près de 90% de la Police vote droite tradi ou droite fasciste au but de liquider les derniers maigres droits sociaux, au but d’abattre les 35 heures, au but de libéraliser totalement le Droit du Travail.

Il faut impérativement détester la Police parce qu’elle est animée, pour moitié, de larbins du grand patronat, par des esprits serviles au service des 10% les plus riches du pays.

Il y a en France autant de millionnaires que d’habitants de Lyon. Voilà pourquoi il faut obligatoirement détester la Police.

Pas seulement pour les dizaines de milliers de racistes qui la composent, pas seulement parce que plus de la moitié vote pour mettre une dictature en France mais parce que ce sont des ennemis fondamentaux des 30 millions de salariés français.

L’état de grâce de la police consécutivement aux attentats de la fin des années 2010 est bel et bien terminé.

Depuis, l’immense majorité des français a pu constater que la Police est violente, des milliers de vidéos de violences policières en témoignent, la Police mutile et tout le monde a bien compris que tous ces policiers lepénistes sont des ennemis fondamentaux de la grande majorité active de ce pays.

Et ce n’est pas Mélenchon, s’il arrive en 2022, qui pourra purger de façon conséquente la Police. A peine quelques dizaines, quelques centaines peut-être, seront dégagés de l’institution. Ils se signalent d’ailleurs d’eux-mêmes comme candidats à la Sécurité chez Auchan en rejoignant les nombreux groupes de policiers au sein desquels la pensée et la parole fasciste sont banalisés. Il y a plusieurs dizaines de milliers de policiers fascistes puisqu’ils votent, pour la plupart, pour un parti fasciste.

Oui, une majorité de policiers sont racistes et une part, violents. Mais il faut principalement les détester parce qu’ils sont les gardes-chiourme de la Rente et du patronat. C’est en cela, principalement, qu’ils sont parfaitement détestables.

Tout le monde déteste la Police!

Les Enragé-e-s




Source: Lesenrages-antifa.fr