Il était une fois La Plaine. Minéralisation, chantier sans fin, expulsions sauvages tout l’été. C’est la rentrée. Sur la Plaine en mode western, un barbecue et une braderie de livres, des surprises, constructions et plus selon les envies et les outils à dispo… réoccupation…

Plan large.

Une place déserte livrée aux travaux, traversée par une patibulaire route. Partout, de la poussière, des barrières, des scorpions-vigiles, la morsure du soleil. Au loin, les cloche sonnent les douze coups de midi. Et soudain, tadam, surgissent de la nuit du troquet d’à côté les vrais héros de tous les temps : les Plainards. Plus rapides que leur ombre, ils dégainent un barbecue, une braderie de bouquins, des zones à chill, des pastagas, etc. La Plaine n’est pas dead, capice ? hurlent-ils.

Zoom sur un vol de vautours-Urbanistes fuyant la zone à tire-d’aile.

Fondu au noir.

The end.



Article publié le 20 Sep 2019 sur Mars-infos.org