Décembre 7, 2020
Par Marseille Infos Autonomes
336 visites


Nous sommes une petite équipe de bergères et de bergers, qui nous rencontrons depuis l’hiver 2019 pour réfléchir à nos conditions de travail, fatigué.es des mésaventures. On se rencontre de temps en temps pour casser l’isolement propre à notre travail. On essaie de poser les mots sur ce qu’on vit. La passion ou la soumission, les rapport salariaux avec les éleveurs, les salaires, les embauches, l’idéalisation du métier, etc…

Quand on estime une situation intenable on pousse un coup de gueule et on se casse – ou on se tait et on endure, dents serrées jusqu’à la fin du contrat, certain.es qu’on ne reviendra pas. Mais cette position nous est frustrante, car ok, nous on se sauve (et encore, on s’est tapées une saison pourrie) mais en partant on laisse la porte ouverte à ce que d’autres bergèr.es qui n’ont pas eu le mot se retrouvent à notre place…Alors on aimerait que ça bouge.

On écrit cette brochure sur le tas, d’après nos expériences, avec le désir de ce que, mieux outillé.es, nous puissions longtemps continuer à vagabonder sur plaines collines et montagnes, sans aigrir, perdre notre patience ou notre amour pour la montagne et les moutons… C’est un travail en cours, avec tous les défauts que ça représente, si t’as des trucs à y dire, redire ou contribuer,on est preneuses, écris nous à :

postemouton[email protected]




Source: Mars-infos.org