Les extraits ci-dessous sont tirés du livre Huye hombre huye de Xosé Tarrio Gonzàles. Ce prisonnier incarcéré au régime FIES ne raconte pas “une histoire exceptionnelle mais une triste histoire qui se répète dans les prisons espagnoles. C’est l’humble tentative d’un néophyte de transmettre une réalité façonnée sur papier avec les limites d’un brevet des collèges. Pourtant, j’ai pensé que dans ce premier essai je pouvais vous offrir ma sincérité. Je n’ai pas prétendu embellir un thème aussi sérieux avec des ornements littéraires. J’ai voulu être sincère, dur, cru et critique comme le sujet l’exige, sans me poser en victime mais sans renoncer à raconter des faits que les médias ont tu. J’en assume les risques et les conséquences, étant toujours enfermé dans une cellule à la merci des excès de ceux que je critique ouvertement dans ce livre”. La traduction est tirée de la version italienne éditée en septembre 2000, et est parue dans un recueil d’articles contre les prisons diffusé par Tout le monde dehors ! début juin 2001.


Sur le monde carcéral