Le 28 mai, le pouvoir de Pékin a adopté une loi destinée à bâillonner la population de Hong Kong. Sa mise en oeuvre permettrait de poursuivre en justice toute personne accusée d’avoir des liens avec des « forces étrangères », de s’être exprimé en faveur de l’autodétermination, de l’indépendance, ou « d’en finir avec la dictature du parti unique ». L’Union syndicale Solidaires exprime à nouveau sa solidarité avec les manifestant-es à Hong Kong !



Documents à télécharger

Article publié le 1er juin 2020


Article publié le 01 Juin 2020 sur Solidaires.org