Juin 1, 2020
Par Union Syndicale Solidaires
79 visites


Le 28 mai, le pouvoir de Pékin a adopté une loi destinée à bâillonner la population de Hong Kong. Sa mise en oeuvre permettrait de poursuivre en justice toute personne accusée d’avoir des liens avec des “forces étrangères”, de s’être exprimé en faveur de l’autodétermination, de l’indépendance, ou “d’en finir avec la dictature du parti unique”. L’Union syndicale Solidaires exprime à nouveau sa solidarité avec les manifestant-es à Hong Kong !



Documents à télécharger

Article publié le 1er juin 2020




Source: Solidaires.org