Samedi soir alors qu’elle fermait sa fenêtre, Zineb Redouane âgée de 80 ans, a été blessée au visage par une grenade lacrymogène lancée par des policiers dans son appartement, en marge des manifestations pacifistes.

Elle est décédée le lendemain au bloc opératoire durant l’intervention causée par cette blessure.

Ces répressions policières à répétition violentes et injustifiées durant des manifestions légitimes et légales ont tué une innocente octogénaire qui voulait juste se protéger CHEZ ELLE des fumées des bombes lacrymogènes. Elle habitait au 4ème étage.

C’est aussi inadmissible qu’impardonnable !

Marseillais-Es, en hommage à cette dame, rassemblons-nous au pied de son immeuble pour dire aux pouvoirs publics et aux donneurs d’ordre que nous n’acceptons pas cette violence en direction des citoyens de notre ville et que nous ne leur pardonnerons pas un meurtre de plus !

8 vies ensevelies le 5 novembre suffisaient à endeuiller notre ville et touTEs ses habitantEs.

Que chacunE d’entre nous apporte et allume une bougie en hommage à cette énième âme arrachée brutalement à la vie et tuée par la violence et la répression d’État.

Assemblée de la Plaine

https://laplaine.noblogs.org

Source: http://www.millebabords.org/spip.php?article32454 -