Octobre 23, 2020
Par Fondation Besnard
36 views


HOMMAGE A SAMUEL PATY

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION DE CULTURE BERBÈRE – PARIS

L’horreur vient de frapper la France et meurtrir l’ensemble des femmes et des hommes de notre pays rassemblĂ©s dans une mĂȘme sidĂ©ration, une mĂȘme peine, une mĂȘme colĂšre. Une fois de plus et une fois de trop.

L’Association de Culture BerbĂšre (ACB) prĂ©sente ses condolĂ©ances Ă  la famille et aux proches de Samuel Paty. L’ACB dit sa solidaritĂ© avec ses collĂšgues et avec le corps enseignant dans son ensemble, cette avant-garde rĂ©publicaine confrontĂ©e Ă  la noble, difficile et aujourd’hui dangereuse mission de contribuer « au perfectionnement gĂ©nĂ©ral de l’espĂšce humaine Â» selon la formule de Condorcet. L’ACB salue la mĂ©moire de Samuel Paty.

L’heure est au recueillement. Pourtant, dĂ©jĂ , les questions et les commentaires se multiplient. Aussi rappelons que depuis 40 ans nous dĂ©nonçons l’islamisme radical, les mensonges et les dĂ©lires de ses adeptes et rabatteurs, les errements des « idiots utiles Â», adeptes de la victimisation, du ressentiment et de la haine de l’Occident. Nous l’avons fait sans cĂ©der aux gĂ©nĂ©ralisations, aux instrumentalisations et Ă  l’irresponsabilitĂ© de l’extrĂȘme droite et consorts.

Rappelons que l’islamisme – radical ou non ! – a trois ennemis et partant trois lignes de front :

le savoir et son corolaire la libertĂ© de conscience ;

l’émancipation des femmes ;

la diversité culturelle et linguistique.

Ils veulent nos enfants, des femmes soumises et des « bouches cousues Â». Sur ces points, il faut que cesse les accommodements dits « raisonnables Â», l’angĂ©lisme et le ronron des dĂ©clarations de principe.

Nous sommes pessimistes. Car la dĂ©cennie noire algĂ©rienne n’a pas servi de leçon en France.

Nous sommes pessimistes quand les islamistes montrent d’infinies capacitĂ©s d’adaptation.

Nous sommes pessimistes quand leurs relais sont nombreux et puissants dans la société et dans le débat public.

Nous sommes pessimistes quand la RĂ©publique transforme des femmes et des hommes en croyants et plus en citoyens.

Nous sommes pessimistes face au trop plein de culpabilitĂ©, de confusion et d’angĂ©lisme, face au trop peu de discernement et de fermetĂ©.

Nous sommes pessimistes car, on ne négocie pas avec les islamistes.

Nous sommes pessimistes car comprendre les autres ne signifie pas tolĂ©rer les dĂ©passements de la loi et accepter de voir fouler aux pieds les valeurs qui fondent et garantissent le pacte rĂ©publicain et citoyen. Nous sommes pessimistes, car c’est ainsi que nous pourrons servir la mĂ©moire de Samuel Paty.

Comme on dit en kabyle, « Sgunfu di talwit a Samuel Paty Â» – Repose en paix Samuel Paty

ACB-PARIS 17 octobre 2020 https://www.acbparis.org/?p=5808

Pour la disposition des paragraphes pour souligner davantage le sens, Frank Mintz, 23.10.20.




Source: Fondation-besnard.org