CALVAIRE ET SOUFFRANCE DE NOTRE FRÈRE HAMZA UN SANS-PAPIERS ALGÉRIEN ET DE TOUS LES SANS-PAPIERS VICTIMES DE LA MACHINE À EXPULSER !

Le jeudi 27 août 2020, notre camarade Hamza, membre du collectif des sans-papiers d’Alsace et marcheur de la Marche des Solidarités, a été arrêté par la police aux frontières (PAF) à Entzheim et enfermé au centre de rétention administrative (CRA) de Geispolsheim.

Hamza a quitté le 13.11.2018 son pays d’origine l’Algérie et a traversé les pays suivants : Grèce / Turquie / Albanie / Kosovo / Serbie / Bosnie / Croatie / Slovénie / Italie / France (Paris, Strasbourg) et le vendredi le 28.08.2020 retour à la case départ : la Slovénie.

Si Hamza a été arrêté et enfermé, ce n’est pas parce qu’il a commis un délit, mais seulement parce que la France refuse d’examiner sa demande d’asile à cause de la procédure Dublin. Simplement parce qu’il est sans-papiers.

Hamza a fait toutes les démarches pour demander l’asile en France où il a de la famille et ses camarades du collectif.

Ce vendredi 28 août 2020 à 2h du matin, alors que Hamza n’était même pas encore passé devant le juge qui devait décider si la police avait le droit de l’enfermer dans le CRA ou pas, il a été expulsé par la préfète de la région Grand est vers la Slovénie, le pays où Hamza avait enregistré sa première demande d’asile (plus d’informations sur la procédure « Dublin » https://www.gisti.org/spip.php?article5153 )

Le 16 février 2020 un premier jugement au tribunal administratif de Strasbourg ou son avocat ne fait pas de recours et son dossier est en attente à cause du coronavirus. Puis il est convoqué par la justice le 20.08.2020 à 9 heures 00 à la préfecture de Strasbourg pour signer la notification mais il ne signe pas mais il est assigné à résidence. Notre frère Hamza devait se présentait entre 9 heures et 10 heures à DDPAF STRASBOURG AEROPORT DE STRASBOURG ENTZHEIM 67960 deux fois par semaine sans quitter le département du Bas-Rhin.

Début de la procédure Mardi le 25 août 2020 il prend le train de la gare de Strasbourg jusqu’à AÉROPORT ENTZHEIM 67960 où il se présente pour signer l’assignation à résidence. Mardi ça bien déroulé il signe et repart chez lui sans problème tout content Hamza a respecté la loi car c’était un risque il aurait pu partir dans la nature mais comme lors sa convocation il s’est engagé avec les autorités à être présent pour la signature de l’assignée à résidence. Mais le scénario se préparait d’un guet-apens par les autorités et jeudi le 27 août 2020 il arrive pour signer comme le mardi le 25 août 2020 changement radical des autorités ils l’arrêtent et lui enlevé le récépissé qui était valable jusqu’au 19.12.2020 et lui ont pris son téléphone à cause de la cam et le transportent direction centre rétention de Geispolsheim.

Vendredi le 28 août 2020 à 2h00 du matin Hamza est réveillé et embarqué en voiture par des policiers en direction de Paris arrive vers 7h00 AÉROPORT de Paris ou il est embarqué dans un avion vers la SLOVÉNIE qui a demandé son retour car ce pays encaisse du fric sur les malheureux sans papiers.

Ce vendredi soir le 28/08 notre frère Hamza dort donc dans un camp en Slovénie où les migrants sont traités comme des animaux.

Le droit de circulation et d’installation sont des droits fondamentaux pour tous les êtres humains.

Hamza est le bienvenu à Strasbourg et il doit pouvoir retourner parmi sa famille et ses amiEs.

Nous dénonçons le harcèlement policier, l’Europe-forteresse et le traitement inhumain réservé aux sans-papiers en France.

Le collectif des sans-papiers d’Alsace continuera de lutter pour : – la fin des expulsions et la régularisation de tous les sans-papiers – la fermeture des centres de rétention administrative (CRA) – l’abrogation de la procédure Dublin – le droit inconditionnel au logement, au travail, aux soins.

(1) Photo : Hamza lors de la dernière réunion du CSPA le mardi 25 août 2020

image.jpeg


Article publié le 30 Août 2020 sur La-feuille-de-chou.fr