Article
Global
Valide
publié
le samedi 12 septembre 2020 Ă  04:05 |

https://alto-a-la-guerra-contra-lxs-zapatistas.webnode.mx/francais/


Declaration

Samedi 22 aoĂ»t 2020, des paramilitaires de l’Organisation RĂ©gionale des CafĂ©iculteurs de Ocosingo (ORCAO) pillĂšrent et incendiĂšrent les installations du centre commercial Nuevo Amanacer del Arcoiris , qui se trouve situĂ© dans un endroit connu comme l’embranchement de CuxuljĂĄ, municipalitĂ© autonome Lucio Cabañas, qui fait partie de la municipalitĂ© officielle d’Ocosingo. Il faut se souvenir que le 24 fĂ©vrier 2020, l’ ORCAO avec le groupe les “Chinchulines” (identifiĂ© groupe paramilitaire depuis longtemps) et des membres du parti MORENA de la rĂ©gion ont agressĂ© et sĂ©questrĂ© des membres du CongrĂšs National IndigĂšne (CNI).Cela s’Ă©tait passĂ© pendant les JournĂ©es en dĂ©fense du territoire et de la Terre MĂšre “Nous sommes toutes et tous Samir”, convoquĂ©es par l’EZLN et le CNI. Tout cela a Ă©tĂ© relatĂ© dans la dĂ©nonciation publiĂ©e sur la page Enlace Zapatista (voir:https://enlacezapatista.ezln.org.mx/2020/02/27/pronunciamiento-ante-el-secuestro-de-miembros-del-cni-en-chilon-chiapas-por-su-participacion-en-las-jornadas-samir-somos-todas-y-todos/).

Mini3a-medium
minia3

Cette nouvelle agression fait partie de l’intensification de la guerre d’usure dans l’Ă©tat du Chiapas, caractĂ©risĂ©e par une augmentation de la violence des groupes paramilitaires et du crime organisĂ©, comme l’a bien documentĂ© le Centre des Droits Humains Fray BartolomĂ© de las Casas (voir: https://frayba.org.mx/agresiones-armadas-en-aldama/).

La diffusion de calomnies contre l’ArmĂ©e Zapatiste de LibĂ©ration Nationale (EZLN),fait partie aussi de cette guerre contre-insurrectionnelle qui se rĂ©alise sur diffĂ©rents fronts et de diffĂ©rentes maniĂšres: directe et indirecte, ouverte et dissimulĂ©e; mĂ©diatique, politique, Ă©conomique et militaire. Ce scĂ©nario de guerre n’est pas l’exclusivitĂ© de l’Ă©tat du Chiapas. Comme on peut le voir sur la page du CongrĂšs National IndigĂšne ( voir:https://www.congresonacionalindigena.org/category/denuncias/) les dĂ©nonciations des peuples autochtones et de leurs organisations sont rĂ©currentes face Ă  la violence des groupes criminels, paraĂ©tatiques et Ă©tatiques, violence qui contribue Ă  la fragmentation du tissu communautaire et Ă  l’usure des luttes contre le pillage et contre les mĂ©gaprojets au Mexique.

Nous, signataires de ce document, appelons la sociĂ©tĂ© civile nationale et internationale Ă  souscrire Ă  la dĂ©nonciation de ces faits, Ă  exiger la fin des agressions et des hostilitĂ©s aux bases d’appui zapatistes, de la destruction des biens communitaires essentiels, rĂ©sultats d’un travail collectif qui au sein de cette crise multifactorielle acquiĂšrent une valeur patrimoniale Ă©levĂ©e. Nous demandons Ă©galement de rester attentifs devant cette nouvelle montĂ©e de violence contre l’EZLN et le CNI, organisations qui sont une rĂ©fĂ©rence planĂ©taire dans la dĂ©fense de la Vie et pour un monde meilleur.

ÂĄAlto a la guerra contra los zapatistas y los pueblos de MĂ©xico!


Article publié le 12 Sep 2020 sur Nantes.indymedia.org