Septembre 13, 2022
Par Le Monde Libertaire
205 visites

La mobilisation contre la fermeture de domiciles collectifs de personnes âgées par le conseil d’administration de VYV Pays de la Loire (Harmonie Mutuelle MGEN) s’organise.

Ces cinq collectifs sont tous localisés sur l’agglomération nantaise :
Les Glycines à Sautron, La Crémetterie à Saint Herblain, La Butte Sainte Anne, Le Haut de Chezine et Broussais à Nantes, pour un total de 78 places.
30 salariés, 6 par structure, sont concernés par cette fermeture annoncée pour 2023.

Les syndicats CFDT, CGT, FO, CGC sont présents dans l’entreprise.
Ces structures non médicalisées mais à taille humaine sont très appréciées par les résidents et par les salariés.

L’argument avancé par la direction est double : ces structures seraient lourdement déficitaires à hauteur de 500.000 euros et ne correspondraient plus aux nécessités actuelles.
Sur le déficit, les syndicats expliquent que le déficit réel est de 150.000 euros auxquels s’ajoutent une provision de 350.000 euros suite à la décision des salariés d’aller aux prud’homme pour faire respecter le paiement des heures de nuit qui ne l’était pas !
150.000 euros c’est moins de 1% du budget cumulé des 5 structures.
Sur les nécessités actuelles, la direction s’appuie sur le fait que les résidents vieillissent et que les soins de médicalisation croissent. C’est une évidence, comme il est évident que les résidents souhaitent surtout continuer de vivre dans une structure dans laquelle ils/elles se sentent bien.
Des adaptations sont certainement nécessaires en termes de recrutement de personnel soignant et de personnel 24h/24.
Le financement des personnels soignants dépend de l’ARS et les besoins nouveaux doivent être négociés avec le département.

Mais la pire des solutions serait la fermeture des 5 sites, à l’heure où l’ARS interdit la création de nouveaux EHPAD et que des structures légères répondent à l’attente des personnes âgées.

Pour s’opposer à la fermeture des 5 domiciles collectifs, les syndicats ont décidé d’appeler à un rassemblement devant le Conseil départemental : Le lundi 17 octobre à 11 heures.
L’intersyndicale appelle également à signer et faire signer massivement la pétition à l’initiative des familles des résidents des 5 structures menacées de fermeture.

À vos claviers. C’est ici

Jean-Jacques Chatelux
Groupe anarchiste Salvado Seguí




Source: Monde-libertaire.fr