Ce jeudi 15 juin, à partir de 20h, à la librairie Un Petit noir (montée de la Grande Côte), émission Papillon en public et en direct sur Radio Canut 102.2 fm et Radio Dio 89.5 fm (région stéphanoise) Avec des membres de L’Envolée.

Au programme :

  • présentation de l’Envolée n°46 : qui parle de surpopulation carcérale ? Certainement pas les prisonniers, aucun n’a dit “je suis le surpeuplement”, ni réclamé au cours des derniers mouvements sociaux de prisonniers, un plan de construction de nouvelles prisons. Ni leurs familles d’ailleurs.

Entrée libre et gratuite.

Rendez-vous dès 20h

Librairie Un Petit Noir

57 montée de la Grande Côte

69001 Lyon

Extrait de la présentation de l’envolée :

L’Envolée est un journal qui parait quatre fois par an. Il publie les lettres de prisonniers que nous recevons, des compte rendus de procès auxquels nous assistons, et des analyses sur la société et ses lois.

Le journal prolonge le travail mené par des émissions de radio indépendantes qui maintiennent un lien entre l’intérieur et l’extérieur des prisons, en dehors du contrôle de l’administration pénitentiaire.

Le journal est réalisé par des ex-prisonniers et des ex-prisonnières ou des proches de prisonniers qui pensent qu’il est primordial de publier des textes venus des prisons et des textes contre les prisons. Prisonniers et prisonnières décrivent leur quotidien, dénoncent leurs conditions de détention, se battent contre l’enfermement. Ils et elles le feront toujours mieux que tous ceux qui veulent parler à leur place (journalistes, sociologues, experts, militants).

Une parole de prisonnier qui sort et attaque l’administration pénitentiaire ou la justice, qui plus est quand cette parole est collective, constitue un acte politique qui dérange l’ordre des choses. L’Envolée se veut porte voix des prisonniers et prisonnières qui luttent contre le sort qui leur est fait ; mais nous ne sommes ni les porte parole, ni un syndicat de prisonniers. Cela ne nous empêche pas, bien sur, de soutenir et d’aider des prisonniers qui sont proches de nous ou qui nous demandent d’être solidaires.

Nous espérons toujours que les mots inspirent des luttes contre la justice et l’enfermement. Pour nous, la liberté est un rapport entre les gens qui se battent ensemble pour la gagner. Lire la suite

Par Rebellyon,

Source: http://rebellyon.info/Hafed-Benotman-et-L-Envolee-a-la-17944